Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre

1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 07:51

En attendant une (hypothétique) mise à jour grandes voies, ce sera un petit compte-rendu des 15j passés à Chulilla pendant les vacances de Pâques.

Les avis sont parfois contrastés mais de notre côté on a trouvé les lieux et l'escalade simplement magiques. Un de nos plus beaux séjours de grimpe en famille assurément.

La route est un peu longue et c'était une première pour nous de tester la vie à 5 pendant 15j dans le combi que l'on vient d'acheter. Finalement, malgré l'étroitesse de notre "logement" lorsque l'on passe la journée en extérieur ce n'est pas un soucis et on n'a pas eu l'impression de se marcher dessus en permanence. Les lieux se prêtent admirablement bien à ce mode de "logement" car il y a de nombreux "squats" buccoliques tolérés.

Bon venons-en à l'essentiel la grimpe ! On est loin d'avoir visité tous les secteurs mais pour le peu que l'on a vu c'est sûr que l'on reviendra.

L'oasis : c'est le mur classique avec bon nombre de voies dans le 6/7. Les cotations n'y sont pas très homogènes et les voies sont parfois un peu patinées mais ça reste un secteur incontournable pour qui aime les voies à doigts. Quelques voies à conseiller : Plan Z (7a très classe dans un mur à petites prises et premier 7a à vue pour Maïa), Animaculos de la place (ancien 7b+ décôté 7b hard pour la cot), Cap i cua (7c+ ultra majeur et un sacré combat pour cocher mon premier 7c+ à vue) ou Nibelungalos (7c assez patiné mais vraiment sur-classe à grimper).

Chorreras : un des secteurs phare des lieux. Amateurs de colos à gros dévers passaient votre chemin vous allez être déçu ! Ce sont des colos verticales ou en léger dévers souvent plates et techniques. Les voies sont longues, il faut gérer l'effort et rester lucide techniquement. Toutes les voies sont superbes quel que soit le niveau avec parfois un zest d'engagement vues les grandes envolées (entre 35 et 60m). A faire : Long dong John (6B+) sendero luminoso (7b de 55m exceptionnel), Los caminantes (7c unique et incotable entre 2 rails de colos, 55m), Super Cantina Marina et Pim pam pons (7c+). On a pas mal écumé le secteur mais ce sera avec plaisir que l'on y retournera.

Masters : un secteur tout neuf avec encore de grandes envolées exceptionnelles. Operation datil (7a+ avec un peu d'ambiance), Maricon el ultimo (7b), Barreiros (un 7c indécotable, coché à vu au pris d'un combat de l'espace dans le final). Le plus beau 7c de Chulilla d'après les locaux...en tout cas la plus belle voie du séjour à mon goût dans le style des 8a classiques de Baume Rousse en tout neuf (dévers régulier sur petites colos, concrétions).

Pared de enfrente. Juste une demi journée de grimpe et 2 classiques Los franceses (7b+ joli mais très patiné) et el Ramallar (7c+ splendide mais assez patiné aussi quoique ça reste peu gênant).

Pared blanca : 2 demi-journées seulement mais encore un secteur qui donne envie d'y revenir. Petit dévers régulier à petites colos/conrétions ou mur technique. Moins de monde qu'à l'oasis et moins de patine aussi. Quelques voies recommandables : Brazo corto (7a technique au début puis dans des colos vraiment classe), super Zeb (7c gentil mais bien technique et dément dans le dièdre évident du secteur), Friki de media noche (7b+ bien dur mais vraiment classe et assez engagé)

El balcon et el balconcito : Le pied des voies n'est pas envisageable avec les enfants donc le camp de base doit être décalé vers l'oasis juste à côté. Tout fait envie ou presque mais j'ai juste eu le temps d'enchaîner le 8a classique du secteur El bufa. Assez patiné en effet mais ça reste assez peu gênant car les prises sont plutôt franches par contre on n'est pas à l'abri d'un pied qui zippe !

Enfin, pour les jours de pauses (ou pas ! :), les alentours proposent quelques randos de part et d'autre du canyon. Valencia (et la mer) est à une heure seulement et si les plages ne m'ont pas plus inspirées que cela le marché vaut vraiment le détour (plus grande marché d'Europe).

Grimpe au milieu des palmiers, normal on est à l'oasis !

Grimpe au milieu des palmiers, normal on est à l'oasis !

Plan Z : 1er 7a à vue pour Maïa (en moulinette certes)

Plan Z : 1er 7a à vue pour Maïa (en moulinette certes)

Chulilla
Sendero lumioso : une classique majeure du secteur Chorreras (et 2ème 7a à vue en poche pour Maïa)

Sendero lumioso : une classique majeure du secteur Chorreras (et 2ème 7a à vue en poche pour Maïa)

Pim pam pons, ça passe : un 7c+ dément du secteur Chorreras.

Pim pam pons, ça passe : un 7c+ dément du secteur Chorreras.

Chulilla
Maïa fait le koala sur les colos

Maïa fait le koala sur les colos

Balade dans le joli village de Chulilla.

Balade dans le joli village de Chulilla.

Chulilla
Chulilla
Chulilla
Secteur Algarrobo à l'oasis.

Secteur Algarrobo à l'oasis.

Un véritable camp de base au pied.

Un véritable camp de base au pied.

Bord de mer au sud de Valencia.

Bord de mer au sud de Valencia.

Au marché.

Au marché.

Chulilla
Chulilla
Dernier jour à la Pared blanca.

Dernier jour à la Pared blanca.

Chulilla
Published by Mick et Val
commenter cet article
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 07:46

Jeudi 10 septembre.

Encore un petit retour en arrière, cette fois une belle voie peu parcourue à Presles : Zigzag. Ludo Pin me l'avait vendu comme la plus jolie qu'il ait équipé et c'est vrai que même si c'est assez court, on ne fait pas le déplacement pour rien ! Du beau rocher, de la super grimpe et une ambiance certaine lorsque l'on navigue sous ces toits.

Les difficultés sont très soutenus et les cotations parfois un peu assassines (le 7a+ de L7 laisse tout de même rêveur surtout que les points sont décalés de l'axe des prises). Ceci étant, ça reste vraiment une voie à faire (par conditions très sèches car ça doit beaucoup résurger). L'équipement est bien pensé et ne doit pas dépasser le 7a obligatoire.

Pour les cotations (si on veut renseigner et non massacrer la tête des gens comme dirait un célèbre penseur local :), mon ressenti serait 7a+, 6b court mais tonique, 7b+,7b+/c, 7b, 7c(+), 7b/c.

Rappels efficaces et nickel par le beurre avec une 60m...

Participants : Charlie et Mick.

L1, un petit 7a qui donne le ton

L1, un petit 7a qui donne le ton

L4

L4

L5

L5

L6 : traversée ultra gazeuse sur colos avant un petit bombé vraiment teigneux

L6 : traversée ultra gazeuse sur colos avant un petit bombé vraiment teigneux

Published by Mick et Val
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 10:00

Lundi 7 septembre.

Retour à la Grande Cournouse pour une des dernières voies modernes ouvertes dans le secteur. Départ tardif de la Hte Loire si bien que l'on attaque seulement à la mi-journée mais c'est largement suffisant si on veut profiter du soleil. J'avais eu quelques échos que celle-ci était moins réussi que ses voisines mais à mon goût, il n'en n'est rien. Elle vaut sans problème les autres voies du secteur.

Les cotations sont justes dans le 7, un poil serrées dans le 6 ce qui en fait une envolée très homogène finalement. Raté le 7b+ d'un cheveu au dernier mouvement dur, dommage car il n'est pas inhumain et plutôt technique à lecture. L'obligation est probablement 6c peu engagé.

Retour comme d'habitude par le pas des Voûtes en une petite heure sans courir.

Participants : Val et Mick.

Grande Cournouse : Rapsodie lunaire (ED-)
Grande Cournouse : Rapsodie lunaire (ED-)
Val en termine avec la longueur clé

Val en termine avec la longueur clé

Published by Mick et Val
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 09:48

27 août 2015.

Petite visite et découverte à la dalle de Séloge avec Maïa pendant que le reste de la troupe balade dans le secteur. J'avais toujours entendu le plus grand bien des grandes voies qui parcourent cette dalle sans jamais me motivé pour y aller...bien à tord car en effet ça vaut quand même le détour.

Le cadre de la vallée des glaciers est enchanteur et il faut reconnaître que malgré le manque d'ambiance de la voie, le rocher est vraiment superbe. Malgré les cotations modestes (un peu serrées), il vaut mieux ne pas être trop juste dans le niveau car si les pas durs sont bien protégés, ça grimpe tout de même bien entre les points dans un style très sur les pieds qui peut être déroutant.

En tout cas, Maïa en second a bien aimé et quasiment plus randonné que moi en tête :)

Retour à pied évident et très panoramique...ce serait vraiment dommage de descendre en rappels mis à part si on veut enchaîner avec une seconde voie.

Les temps modernes : 6a max / 5c obl. avec Maïa.

Séloge : Les temps modernes (D+)
Une alternance de fissures et de dalles.

Une alternance de fissures et de dalles.

Published by Mick et Val
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 09:23

26 août 2015

Enfin quelques mises à jour des grandes voies parcourues à la fin de l'été et à l'automne,il était plus que temps !

Tout d'abord, une grande classique avec Antoine, la Coupé aux Rochers du Midi (7b+,6a obl., ED-).

Peut-être un des coups de coeur de ces derniers mois. Le rocher est loin d'être parfait mais la ligne et l'ambiance sont vraiment démentes. L'ensemble est bien pitonné (prévoir 4 friends du 0.5 au 2, cablés facultatifs tout comme un n°3). L'itinéraire est assez évident et quelques longueurs sont même grande classe à grimper. Tout enchaîné ou presque car une petite zipette (dans la traversée avant le crux du 7b+ qui passera en libre) me coûte la coche de la voie. Dommage !

1er 7a, ça mule sur un rocher assez crunchy !

1er 7a, ça mule sur un rocher assez crunchy !

6c fissure très classe.

6c fissure très classe.

Un rocher très beau dans la partie haute.

Un rocher très beau dans la partie haute.

Encore un très beau 6c avant de rejoindre la sortie commune à la voie de la Grotte.

Encore un très beau 6c avant de rejoindre la sortie commune à la voie de la Grotte.

Published by Mick et Val
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 09:27

Ouf ! La relative fraîcheur et le changement de flux est enfin arrivé dans le sud en cette mi-janvier. Il était temps car les falaises sont bien sèches mais il était difficile de vraiment en profiter avec cette humidité remontant du sud.

Janvier avait bien commencé avec la grande classique et superbe Rigpa à Baume Rousse mais en 10j ce sera surtout pas mal de projet qui tombent à Seynes. Tout d'abord Neiman et Voyage, 2 lignes splendides en 8a et 8a+ et dont le départ est commun. Puis dans un style plus typé colo, ce sera le maître des colles (8a) qui passe vite fait en 3 montées suivi quelques jours plus tard du mythique Dinosaure (8a+). Un rêve qui se réalise ! Depuis le temps que je regardais cette ligne exceptionnelle, ce sera passé et finalement plus rapidement que prévu. Dernière coche, le classique comité des tiques. Réputé pour le 8a le plus facile de la falaise et ben je n'ai pas tant trouvé ça facile car entre le pas de bloc au départ de L2 et la petite section en fissure qui est assez malcommode quand on a des gros doigts boudinés, j'aurais mis presque autant d'essais que dans Dinosaure.

On croise les doigts pour que l'humidité ne revienne pas tout de suite de Méditerranée !

Maïa dans le 6c des brigades du chibre.

Maïa dans le 6c des brigades du chibre.

Dinosaure : une ligne incroyable !

Dinosaure : une ligne incroyable !

Départ du comité des tiques (et de la vie est belle)

Départ du comité des tiques (et de la vie est belle)

Published by Mick et Val
commenter cet article
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 08:02

Du 17 octobre au 1er novembre.

Petit retour sur les vacances de la Toussaint passées sur l'île de Majorque. 15j plutôt orientés grimpe, un peu de rando et un zest de plage.

Trajet : voiture + ferry. 7h Hte Loire >> Barcelone puis 6h/7h de ferry (de nuit). L'île est ensuite assez petite et en 1h grand max, on peut la traverser. C'est un trajet voiture assez digeste finalement (nettement plus que la Sardaigne voire même la Corse, je trouve).

Logement : location à Alcudià. 900e la quinzaine à 2 couples avec des enfants >> 450e par famille pour 2 semaines, c'est donc assez abordable. Par contre, avec du recul, on louerai plutôt dans le secteur d'Inca mieux situé pour la grimpe et la rando.

Rando : indéniablement la plus jolie rando que l'on ait faite est la descente du canyon (asséché) des Paréïs. Vraiment atypique dans un canyon parfois très encaissé. On l'a faite en famille (Leïna et ses tout juste 4 ans comprise) sans avoir eu besoin de sortir la corde mais il y a quand même pas mal de sections où il faut parer un peu les enfants. Donc un ficellou et un baudrier sont quand même conseillés en fond de sac. La cap Formentor et la tour d'Alcudià sont à recommander aussi.

Grimpe : on a visité pas mal de sites. Maintenant que l'on connait, ça donne envie de revenir pour s'investir un peu dans certains.

>> Les Perxès (baume) : escalade bien classe mais très athlétique (surtout quand on est une burne en coincements de genoux !). Equipement le plus souvent bon (scellements inox récents) mais rocher tout de même bien patiné. A réserver par temps frais avec la collante donc. Le 7b de Colgao est tout de même vraiment classe même si bien patiné car c'est un peu la voie d'échauffe du secteur. Difficultés souvent bien bloc dans les voies courtes de droites.

>> Alaro secteur du haut. Superbe, très varié mais...ingrimpable en l'état car tout ou presque est super corrodé.

>> Alaro colos : dément. 5 voies en 7a/b. Colos vraiment exceptionnelles. Equipement variable de flambant neuf à bien rouillé en passant par diverses nuances. Le 7a à gauche de buf n'est pas facile et vraiment oxydé...heureusement que ça passe à vue car c'est à déconseiller en l'état.

>> Gorg Blau. Superbe grimpe très variée entre colos et murs techniques. En mur, le 7a de pocket wall est super classe, tout comme le 7c de Karakorum en colos (raté à vue, ça passe à la montée d'après). Le secteur des cables était très gras ce jour...est-ce une constante ?

>> Port de Soller : une des très bonnes suprises ! Site presque intégralement et fraîchement rééquipé dans un cadre exceptionnel avec vue sur la mer et sur un rocher grande classe. 2 séances. Tous les secteurs sont très bien que ce soient les murs du milieu ou les voies de la baume de droite. Belle perfs de Val qui flashe le 7b+ de Quin berenar (avec mes "bonnes méthodes" et non pas celles en carton de Nico :) et de Maïa qui fait son premier 6c à vue (Sun).

>> La réserve : un seul mot dément. Le plus beau site où j'ai pu grimper en falaise. Immense, pas de topo officiel, il faut donc y aller et discuter les locaux.

>> Fraguels : site historique donc cotations un peu serrées et rocher un poil usé (ceci expliquant peut-être cela) mais c'est vraiment chouette et ça donne envie d'y revenir en se mettant 1 ou 2 projets. Difficultés souvent un peu bloc. Nombreuses voies rééquipées en scellements inox béton. Ouf !

Pas tenté le DWS, mais il paraît que c'est bien classe...

Participants : tous les 5 + the Nico's familly.

Castel d'Alaro.

Castel d'Alaro.

Tremblement du mollet dans un des très beaux (et très rouillés) 7a+ du secteur du haut.

Tremblement du mollet dans un des très beaux (et très rouillés) 7a+ du secteur du haut.

Escalade à la réserve.

Escalade à la réserve.

Le canyon des Paréïs vu en enfilade.

Le canyon des Paréïs vu en enfilade.

Sur la plage non loin du Cap Fromentor.

Sur la plage non loin du Cap Fromentor.

Sous la tour d'Alcudià.

Sous la tour d'Alcudià.

Majorque
Majorque
Maïa dans le 6a classique de Port de Soller.

Maïa dans le 6a classique de Port de Soller.

Alaro secteur des colos (hallucinantes).

Alaro secteur des colos (hallucinantes).

Dans la pampa sur les plateaux.

Dans la pampa sur les plateaux.

Canyon de paréïs.

Canyon de paréïs.

Majorque
Fin du canyon des Paréïs....ce sera gravé jusqu'à la première cru hivernale !

Fin du canyon des Paréïs....ce sera gravé jusqu'à la première cru hivernale !

Canyon de Paréïs.

Canyon de Paréïs.

Majorque
Babyfoot à Fraguels.

Babyfoot à Fraguels.

Published by Mick et Val
commenter cet article
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 20:19

Bon enfin une mise à jour !

J'ai bien cru qu'entre le boulot et la météo juste exceptionnelle de ces dernières semaines, je n'y arriverai plus. Cette fois, l'hiver semble faire une première offensive mais heureusement tous les projets en falaise ont pu être bouclé avant avec notamment mon premier 8b cet automne : ce fût laborieux mais ça a fini par passer !

Donc petit retour sur l'été et l'automne avec quelques images de sorties en famille et même si la dominante aura été la falaise ces derniers temps (Tarn / Jonte / Villeperdrix / Méjannes Rocher de l'aigle / Baume Rousse)

Participants : tous les 5.

Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Eté - automne 2015
Published by Mick et Val
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 20:47

Ce n'était pas vraiment la destination prévue initialement mais juste un arrêt d'une journée sur la route du Verdon...et puis finalement quel coup de coeur ! Mais quelle falaise, quel rocher incroyable ! Juste magique, on y restera 5 jours et encore ce sera bien dur d'en partir.

Pas mal de petites grandes voies durant ce séjour et un peu de couenne dans le secteur de la Grande face et Nishapa (ça fait vraiment envie de revenir avec les filles rien que pour ça).

Ayant fait un petit CR assez complet sur C2C, je me permets juste un petit copier-coller.

http://www.camptocamp.org/outings/667278/fr/pic-de-ceuese-le-papillon-de-bangkok

Participants : Val et Mick.

Published by Mick et Val
commenter cet article
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 19:58

Vendredi 14 août.

Encore une petite grande voie avec Maïa (et Vincent). La semaine en Ubaye ayant été plutôt orientée rando (et un zest de couenne où je fais mon premier 7c à vue), on finit quand même la semaine par une grande voie.

Vincent a envie pour prendre un peu de hauteur dans une voie pas trop dure et Maïa est bien motivée pour venir aussi. La météo est pas top mais on tente quand même notre chance à la Tête de sanglier : ce n'est pas trop long et ça descend en rappel au cas où la météo se gâte.

4 jolies grandes longueurs centrées dans le 5 (court 6a en L4) sur la quartzite locale. L'équipement est bon mais un peu espacé. Descente en rappel un poil pénible et coinçogène, il vaut sans doute mieux descendre à pied.

Participants : Vincent, Maïa, Mick.

Tête du sanglier : Fleur de rocaille D+
Tête du sanglier : Fleur de rocaille D+
Tête du sanglier : Fleur de rocaille D+
Tête du sanglier : Fleur de rocaille D+
Published by Mick et Val
commenter cet article