Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 20:59
Dimanche 28 septembre.

En un mot la grande classe ! Sans aucun doute la plus belle de Presles que jai fait à ce jour...mais elle se mérite tout de même et on est pas mécontent de se rétablir sur le pateau sommital.
L'attaque se trouve au point le plus bas du pilier du souvenir...c'est comme le Port-salut, c'est marqué dessus ! :)
Les 2 premières longueurs sont quasiment les plus dures à froid avec des points un peu éloignés.
L1 : très belle dalle compacte avec un peu lecture et de louvoyamment (tout droit, on doit rapidement taquiner le 6c/7a à mon avis), 6b
L2 : fissure-dièdre rouge splendide, un peu engagé. 6b+/6c
L3 : facile puis dalle teigneuse avec la prise clé de pied dans le crux assez patinée. 7a(+)
L4 : un pas de bloc paraît-il en 6c, perso je n'ai rien compris ! Suite facile mais en rocher moyen et mal protégée, prévoir 2/3 sangles pour les buis (morts...). Vire
L5 : petit toit court mais bien velu puis dalle en traversée, un pas de 6b sinon 6a. Majeur !
L6 : droit au dessus, superbe. Départ 6c puis 6a/b.
L7 : 5c/6a au départ puis mur fissuré déversant pas si abo mais athlétique. Un pas plus dur en sortie. 7a+. Grande ambiance au relais.
L8 : encore une belle longueur. 6c au départ puis 6b.
L9 : dièdre fissuré ouvert et malcommode. 6c
L10 : petit toit 6b+ puis fissure malcommode et engagée 6a+.
Bon 6b obligé dans L1 et surtout L2 sinon bien protégé.

Participants : Thibault et Mick.

                                                                        Thibault en termine avec L1.

                                                                     Superbe dièdre-fissure de L2.

                                                                          Le crux dalleux de L3.

                                                        Magique ! La dalle de L5 au dessus de la vire centrale.

                                                                                               L6.

                                                                Grande ambiance à la sortie du 7a+.

                                                             Au dessus toujours du beau caillou.
                                                                  L9 et toujours un gaz omniprésent.




Partager cet article

Repost 0

commentaires