Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 21:13
Dimanche 26 juillet.

L'idée était dans le séjour de faire une voie à la Tête d'Aval si possible qui arrive au sommet et ne soit pas trop difficile, la voie des Elfes semblaient donc très approprié...et ben on n'a quand même pas randonné !
On retrouve cette fois Nico (c'est Christelle qui garde Romane ! :) pour faire une cordée de 3. On se répartit chacun une moitié de la voie avec Nico : la partie basse pour lui et la haute pour moi.
Dès le début, on ne courre pas car soit c'est facile et le rocher est délicat, soit c'est dur et ce n'est pas donné ! Le 6a+ de L3 réveille bien...
L'équipement est bon à partir du 6a/6b mais en dessous c'est plus light par moment. Le crux en 7a+ est assez soutenu et bien raide..de quoi exploser un peu les bras.
Arrivés à la vire, c'est à mon tour, les premières longueurs déroulent un peu plus malgré un gaz prenant dans la traversée au dessus des toits (hein Val...) mais les dernières longueurs sont équipées bien larges (pas très délicat à la fin de la 2ème longueur d'artif ou encore 1er point à plus de 10 mètres dans la longueur en 6b sans rien pouvoir ajouter...) et il faut rester concentré. Du coup, on est tout de même pas mécontent de clipper le 19ème et dernier relais après un peu plus de 9h00 d'effort !
Par longueur (on peut en coupler certaines assez courtes), cela donne (cotations non ajustées donc souvent bien serrées, années 80 obligent !).
V+, V+, 6a+, V+, 6b, 6a, 6c, 7a+, 6a, V, III, IV, 6a, 6a + A0, A0 + 6a, V, 6b, V, IV sans doute 6b oblig.
En résumé, c'est une belle voie à faire plus pour le cheminement, l'ampleur, la longueur et l'ambiance (la 2ème partie est vraiment classe au dessus des toits, mais gare à une éventuelle retraite...) que pour la qualité de l'escalade. Je comparerai volontiers avec une voie style la voie de la Grotte aux Rochers du Midi (mais en plus dur et plus long) qu'une voie sportive tel Ranxérox juste à côté.

Participants : Nico, Val et Mick.

                                                   L2 en rocher un peu interactif voire évolutif...

                                             L3 : un 6a+ fissure qui ne fait pas semblant de grimper.

                                        L5 : le rocher est nettement meilleur dans des dalles grises compactes.

                                                                           L7 : très classe !

                                                               Au départ de la longueur clé...

     Traversée de la pseudo vire centrale, une cordée dans la Der des der lache l'affaire pour le plancher des vaches.

                                                                                 L12.

                                                                       L13 : peu soutenue.

                                            Superbe sortie en libre après quelques pas d'artif.

                                   Après la traversée au dessus des toits du libre pas si facile et assez engagé.

                                                                        L17 : grande ambiance.

                                                                             Sortie de L17.

                                                                Arrivée à R18 : ça sent bon la quille !

                                                                 Le fameux rappel du grand toit.

Partager cet article

Repost 0

commentaires