Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

1 janvier 2007 1 01 /01 /janvier /2007 21:07
Jeudi 28 décembre.

Nous voilà pour quelques temps sur St Pierre avec la possibilité de garde de Maïa à domicile sans contrainte d'horaires donc on en profite pour visiter des sites un peu plus loin de la maison.
Direction Aussois et le monolithe de Sardières pour un petit enchainement de 2/3 voies.

Le parking d'été est accessible sans problème jusqu'à son terminus (2/3 plaques de neige ou glace sinon c'est sec) et l'approche est des plus courtes (3' en flanant :). On commence par les 2 premières longueurs de Dieu des Elfes (5b, 6a+) puis on rejoind la classique pour les deux dernières longueurs (6b court, 5c) : l'ensemble est ainsi homogène tout en évitant la zone de rocher médiocre et le surplomb de la classique. L'escalade est assez déroutante (mais toujours très intéressante et agréable) au départ (cargneule : sorte de conglomérat de pierre et sable...si si !) puis le rocher devient beau et ressemble plutôt à du calcaire.

Retour au sol en 2 grands rappels. Bon équipement voire même très bon. Dommage que le premier point soit placé bien haut (10m ?) car même si ce n'est pas très dur, une chute avant de mousquetonner serait  dangereuse. (Il peut-être astucieux de commencer par le 6a+ des secrets d'Obélisque : bien protégé puis de traverser à droite pour la suite...on touche un peu à toutes la voies mais c'est peut-être l'ensemble le plus homogène et cela évite le départ expo.

On continue par la Dent du Monolithe (le Microlithe voit peu le soleil en cette saison) encore bien ensoleillée. 3 grandes longueurs pour une escalade plaisante et ludique : 6a puis 6c+ ou A0 ou A1, 5b, 5b.

                    L2 du Monolithe : un rocher étonnant mais finalement solide !
         Vue d'ensemble sur le Monolithe et le massif d'Ambin depuis la Dent du Monolithe.
                                       Val en termine avec la Dent du Monolithe.

Retour en 1 grand rappel, versant N.

Participants : Val et Mick.

Partager cet article

Repost 0

commentaires