Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

13 juillet 2005 3 13 /07 /juillet /2005 22:00

"Et c'est le drame !"  comme dirait Coc ! OK, il pourrait y avoir pire, mais on peut le dire  : " les vacances en montagne sont finies !" Ben mrd !! Elles viennent juste de commencer !

Mercredi13 juillet, appart de Coc sur Grenoble : durdur de trouver un topo ... le sort s'acharne sur nous :) La traversée de la Meije se trouve compromise car il a neigé en altitude suite aux orages des jours précédents, le gardien penche pour des passages verglacés ----> annulation. On tente alors notre chance au refuge Adèle Planchard ... et mrd le tour de France passe au Lautaret, grosse galère déjà sur les routes ! Bon ben, on décide de se  rabattre  sur l'enchaînement Pointe de l'Echelle / Arête du Génépy via le refuge de Péclet-Polset et celui d'Aussois. Encore merdoum ... celui de Péclet-Polset a brûlé !!

P'tit coup de fil au gardien du Mont Pourri pour connaître les conditions pour la traversée Sache-Pourri ... ça devrait le faire nous dit-il, bien que personne ne s'y soit encore aventuré cette saison !!  Ce sera l'aventure !! On fait la route jusqu'à Arc 2000, pour emprunter ensuite la piste carrossable "interdite" (ben ouais, la course est déjà longue, pas envie demain de se  taper la piste au retour sachant qu'on évolue au milieu de télésièges, oeufs, quads et autres choses plus que saccageantes pour l"environnement ...!). Au moment de se préparer, gros éclairs, ça tonne ... et la pluie arrive. Ben zut, va-t-on signer un B4m d'entrée de jeu ? Non, une éclaircie nous sauve la mise ! 1 heure plus tard, nous sommes au Grand Col. On redoute un peu la descente car le gardien nous l'a déconseillée car ça y parpine beaucoup... ça n'a pas trop sale tête et pis on n'a pas vraiment le choix. Par contre, on s'arme du piolet pour s'équilibrer dans ce terrain dré dans le pentu terreux et délité. On rejoint assez rapidement le névé du bas. Ouf, sauvés ! On arrive 1 heure plus tard au refuge surveillé de Turia. Superbe accueil de sa jeune gardienne, bien au courant de la course.

                                    

Départ à 3h30 du mat. Une heure après, on arrive à l'attaque du glacier, bien aidés par les indications de la gardienne. On chausse les crampons. Le début est en glace, mais on arrive très rapidement à la neige. Les premiers ponts sont plus que fragiles... Mick arrive à passer la cuisse dans une crevasse ... puis il prend le pli, il arrive à bien les flairer :). Certaines zones sont très débonnaires alors qu'il faut bien louvoyer pour d'autres ! On passe de sacrés ponts de neige ! Les couleurs au petit matin sont fort sympathiques !

             

                                        

8 h00 : sommet du dôme de la Sache. On a mis 4h30 depuis le refuge, ce qui est fort correct. On est bien confiant et l'arête qui se dévoile à l'air longue mais attrayante ! On a bien fait de venir jusque là (à un moment ,on voulait presque rejoindre directement la brêche Puiseux). Petite pause contemplative et il faut penser à repartir.

                                  

Le début est comme décrit sur le topo : " Une bonne arête en neige bien roulante". On avance rapidement.... Les premières silhouettes de la voie normale commencent à se dessiner sur l'arête W venant du glacier du Geay. Gros contraste avec notre versant si sauvage ! On rejoint ensuite une partie peu commode en mixte. Ce n'est jamais difficile, mais il y a peu de becquets et le rocher est bien un peu délité ! On contourne un gros gendarme par une belle pente de neige qui commence à être bien ramolo et c'est déjà la brêche Puiseux ! On enlève les crampons, il ne devrait presque plus y avoir de mixte.

        

L'arête est peu raide au début et assez commode. On se fait bien un peu la réflexion que le rocher n'est pas aussi bon que ce qui est dit dans le topo, mais ce n'est pas la première fois ... on retrouve un bon rythme. On se rapproche de plus en plus de l'arête neigeuse de la voie normale. La notre se redresse, on trouve quelques pas de bon III. On est à moins de 200 m de déniv du sommet, soit encore une heure !

Et "c'est le drame !". Mick devine un gros bloc "chateau-branlant". Il décide de le passer en douceur en  se disant qu'il n'est p'tre pas bien malin de le déloger volontairement. Rien ne bouge, il est au-dessus. Et hop, un autre rocher instable  fait ricochet sur le gros bloc du dessous ... 5 secondes plus tard, ça se solde par un gros pêt sur la cheville gauche de Val ! Mick comprend tout de suite que ça risque d'être grave. Il désescalade et il s'inquiète tout de suite de mon pied droit coincé sous le bloc. Il le dégage, mais celui là n'a rien. Cest le gauche qui me fait affreuseument mal ! La chaussure témoigne bien du choc, la couture arrière à lacher. Heureusement, qu'on était en grosse ! Mick finit de virer le bloc de la taille d'une grosse télé pour libérer la corde ... elle aussi a bien mangé ! Le coup passé, j'essaie de progresser... j'arrive à me "traîner" sur 50 m. mais il faut bien se rendre à l'évidence : cela devient limite dangereux, je ne peux presque pas me servir de ma patte folle. Les mouvements sur le côté me déclenchent une douleur aigüe. Je progresse sur 3 appuis et ce n'est plus une heure qu'il nous faudra, mais ? à cette allure là ! Et puis, il reste encore 1 500 m. de descente une fois au sommet !

Mais, je ne m'avoue pas encore vaincue. J'avale 2 aspirines des fois que je ne sente plus la douleur. 10 minutes de pause, histoire que ça fasse effet, et on réessaie ! Quedal ! Y a vraiment pas moyen. Qu'est-ce qu'il dit  le portable ?  Oh, miracle, il passe !! Ben ouais, y a des remontées pas bien loin !

Allo ? le 112 ? On est loin d'être fier sur notre arête ... mais bon... 1/2 heure plus tard l'hélico du PGHM de Modane arrive. Séance impressionnante d'hélitreuillage. Quel professionnalisme ! On nous dépose à 10 mn de la voiture. L'hélico repart, on a même pas eu le temps de dire merci ... quelle rencontre fugitive ! Mick va récupérer la voiture et nous voilà partis pour les urgences de Bourg St Maurice. On en sortira vers les 19h après y être arrivés vers les 15h. La journée se solde par une petite fracture de la maléole interne (l'articulaiton a également été touchée) -------> plâtre pour un mois suivi d'une rééducation ! Les vacances tombent à l'eau ... il va falloir improviser ! Double sniff !!    Mon Mickou se retrouve en "cordée célibatoch". Si certains veulent se dévouer pour grimpouiller  avec lui, il ne faut surtout pas hésiter à se manifester ! Le voilà "orphelin" ... promis, il n'a pas pour habitude d'envoyer de gros blocs sur la tronhe du copain :) Et pis, j'ai qu'à me décider à passer en tête ! Il n'y a pas assez de passage sur cette arête pour purger les pavasses branlantes ! Et comme pour tout accident, c'est aussi la faute à "pas d'chance".

Participants : Mick et Val.

PS : extrait de l'interprétation de la littérature de topos, ------> signifie traduire par :                               

" Rocher en bon état --------> rocher en particulier détestable."

"Le rocher est inégal ---------> le rocher est détestable."

"Le rocher demande des précautions ------------> ceci indique qu'il n'est pas conseillé de bousculer l'ordre établi ou de modifier un tantinet la structure rencontrée sans risquer de prendre la montagne sur la tête. On progressera donc avec la méfiance du guerrier Sioux."

Partager cet article

Repost 0
Published by P'tite Val, pied dans le plâtre - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires

Jip 04/08/2005 18:32

Mince, vraiment pas de chance. C'est vrai que la Vanoise n'est pas toujours réputée pour la qualité de son rocher ...
Bon rétablissement et à bientôt sur des skis.

denis 21/07/2005 10:16

A merde alors. Pas de Bol Val.

Reste bien tranquille mange des fruits et légumes et prelasse toi dans la chaise longue. N'oublie pas ta saison hivernale. Il faudra que tu sois bien remise

JLouis 18/07/2005 21:42

Ouin!!!!!! Double snif, des petits coups de malchance peuvent arriver à tout le monde!!
Promis, j'essayerai de sortir ton "Mickou" (euh, s'il se mettait un peu au canyon dans les prochains temps...)bien que les 2,3 prochaines semaines soient "out".Et pis on va pas te laisser toute seule non plus!! Allez Val!Courage, défoule toi sur le Coulio, le macramé, le point de croix :=) . Et bon rétablissement rapide . Bises.
JLouis.
PS: c'est quand que l'on peut signer le plâtre???