Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

7 août 2005 7 07 /08 /août /2005 22:00

Jeudi 28 juillet : retrouvailles avec Etienne fraîchement rentré de Bolivie...Sur sa proposition direction le massif de la Lauzière pour une voie pas trop dure en bon rocher mais peu équipée (Aliénor) ! L'approche est courte et le cadre bien sympa (même si la station en dessous a bien abîmé un peu le secteur...).

  Le roc rouge durant l'approche.

Nous voilà au pied du 1er gendarme. On distingue parfaitement les spits de la supposée voie des géologues à droite mais rien là où l'on est...bon ça n'a pas l'air trop dur donc on va y voir.

  Le départ.

Etienne part en tête (et en grosses s'il vous plait). L'escalade n'est pas difficile mais les protections sont difficiles à poser (on n'a pas mal de friends et coinceurs mais pas de pitons). Etienne continue mais ne voit aucun équipement : bizarre le topo parlait de quelques spits dans les longueurs. R1 sur coinceurs à gauche du fil de l'arête. Je pars cette fois en tête : c'est pas plus dur mais un peu stressant du fait de la difficulté à poser des protections fiables surtout en pensant au relais sur coinceurs en dessous...après une trentaine de mètres, j'apeçois un spit avec un maillon rapide : cool, on est dans je pense à ce moment là. R2. L3 sera de la même veine pas d'autre équipement en vu et un rocher bon mais bien licheneux ! Petit rappel au sommet du gendarme et nous voilà au col pour une petite pause. A ce moment là sort une autre cordée de la voie "la 7ème compagnie "! On entame la discution avec les 2 autres grimpeurs : en fait il s'agit de l'ouvreur de notre voie ! Il nous explique que le topo n'est pas juste et qu'il y a une inversion entre Aliénor et la voie des géologues...en fait on se trouve dans la voie des Géologues d'où le non équipement et le rocher assez herbeux par endroit :(

  Le second gendarme.

  Etienne dans la dernière longueur moins simple qu'elle n'y paraît !

Du coup, on se remotive pour la suite. Le second gendarme ne pose pas de difficulté puisque que l'on utilise la voie "la 7èmè compagnie" légèrement à droite de l'arête qui bien qu'un peu plus dure est équipée. Le dernier gendarme est à nouveau sans équipement et un peu délicat pour le coup. C'est enfin l'arrivée au sommet. Re-papotage avec l'autre cordée.

  Petit coup d'oeil vers le nord du massif.

C'est l'heure de la descente. 

Une bien belle journée dans ce massif désert et des retrouvailles bien sympa avec Etienne !

http://alpinisme.camptocamp.com/sortie5488.html?cname=%2Arouge%2A&sidc=154

Partager cet article

Repost 0

commentaires