Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 21:07

Samedi 9 novembre.

Enfin ! Je pourrais aller dans les Calanques l'esprit apaisé :) C'est une voie que j'avais envie de faire depuis un bon bout de temps et en tout cas, c'est de loin la voie TA des Calanques qui me faisait le plus rêver. On avait un peu hésité à y aller avec Val à 2/3 reprises mais en même temps, je savais que c'était sérieux et il fallait que les conditions et la motivation soient optimales. Finalement, ce sera avec Fix. Le temps est annoncé beau malgré un peu de mistral. 

8h, on décolle de la Gardiole armés jusqu'aus dents :). Du coup, on monte directement sur le plateau de Castelvieil sans passer par la case En Vau. D'ailleurs, je ne sais pas si les spits ont été mis dans le passage "classique" mais heureusement que l'on a eu la bonne idée de sortir la corde pour ce pseudo III car en baskets avec les sacs bien lourds, ça aurait été un bon gros taquet.

Sur le plateau, le vent souffe fort, ça nous met un peu le doute mais la mer semble peu agitée alors on décide de tirer les rappels. Bon pioche car une fois passé l'angle de la Sans retour, on est à l'abri et il fait doux. 

Après quelques chifoumis, c'est Fix qui part dans L1. L'itinéraire n'est pas forcément évident (enfin surtout le topo C2C était bien n'imp) et les protections sont un peu délicates à placer. Fix avance prudemment mais finit par faire relais à 25/30m à l'endroit prévu dans une petite niche de la cheminée. En second, ça déroule, mais c'est évident que dans ce genre de terrain, ça n'a pas grand chose à voir en second ou en tête. Sans doute 6b+/c par notre itinéraire mais peut-être qu'en faisant la traversée gauche/droite (vers la cheminée) plus bas, c'est plus facile.

L2 est très artif avec quelques pas de libre tous mignons entre. Le départ et la fin avant le relais se font aussi en libre. Les pitons en place sont bien bien moisis mais on peut placer de bons friends dès le départ donc en étant méthodique, ça se protège bien, ce n'est pas trop dur et c'est même plutôt ludique. Grande ambiance vu le dévers même si on est qu'à 60m à peine au dessus de l'eau. A1/6a.

L3 : démente avec le franchissement du gros toit fissuré. Comme la précédente, il faut être méthodique mais les protections sont fiables et assez faciles à poser donc c'est serein. Quasi rien dans la partie horizontale du toit puis quelques pitons en sortie pour finir par un petit mixte libre/artif. A2/6b.

L4 : avec L1, c'est à mon avis, la longueur la plus délicate. Le style est très différent mais c'est pas évident (artif, pendule, libre expo) et même s'il y a pas mal de pitons, ils sont globalement mauvais et sont juste là en progression. J'ai fais un petit pas sur crochet pour le confort mais ça peut passer sans. La 2ème partie est plutôt libre après un pendule bien ambiance (le mousqueton en place ne s'ouvre plus donc si on ne veut pas en laisser un autre, il ne faut mousquetonner qu'un seul brin après le pendule pour que le second soit mieux protèger et puisse se décorder sur l'autre brin). L'ensemble n'est finalement pas très dur mais assez "mental". Relais dans la niche à droite après les 2 pitons en haut de la cheminée. A2/6b. Pas grand chose à rajouter (j'ai juste mis un camalot 1 au début de la traversée) mais c'est bien pourave.

L5 : très jolie longueur de libre facile. Gare au tirage avec la traversée à gauche finale pour aller relayer au pied de la cheminée. C'est la seule longueur où le hissage du sac est un peu pénible. 5c/6a.

L6 : superbe longueur finale de près de 50m. Bien gérer le tirage. Les protections sont faciles à placer mais le 6b fait un peu mal (en même temps avec 25kgs de matos au c..., ça change forcément un peu la perception).

On a mis environ 6h pour la voie. C'est loin d'être un "bon" temps mais c'est le genre de terrain où il est difficile d'aller vite : itinéraire à chercher un peu, protections à poser, rocher ou pitons à tester et mixte libre / artif qui ralentit forcément.

On n'était pas tout à fait du même avis, mais pour ma part, j'ai trouvé la voie exceptionnelle, véritablement unique dans son style. Lambiance est très très aérienne. C'est dingue de penser que ça a été ouvert en 69. D'après F. Guillot que Fix a croisé récemment, c'est son plus beau souvenir d'ouverture. Ce n'est pas très dur finalement mais un peu usant en raison de l'équipement vétuste que l'on ne peut pas toujours complèter dans certains passages (malgré 6 longueurs seulement, on finit un peu fatigués au sommet). J'ai eu le même ressenti que le topo des Calanques : une voie mythique, sérieuse et exposée. Bref, vraiment à faire si on aime le TA dans les Calanques (et d'une manière générale le TA calcaire).

En tout cas, les relais sont bons ou faciles à complèter. L'ambiance très gazeuse auquel se rajoute le fracas des vagues en dessous rajoute probablement un peu de tension/nervosité.

Au niveau matos, on en avait un peu trop mais c'est pas plus mal car au moins on peut poser des points sans se soucier de la suite. Donc je dirais : 2 jeux de friends jusqu'à l'équivalent camalot 3 + 1 n°4, quelques cablés, 3 gros excentriques, quelques pitons en fond de sac au moins. Un étrier bien pratique pour le grimpeur en tête + 1 longe réglable ou/et avec un fifi. Pas indispensable pour le second. Le hissage se fait bien sauf en L5, ça permet de laisser le surplus dans le sac car déjà on est bien lesté.

Enfin, pour de très forts grimpeurs (ayant un bon moral), il est très probable que ça puisse se libérer intégralement car c'est toujours bien fissuré ou prisu...après il faut oser sur les clous en place...

Retour avec 2 gars de Manosque dont les répliques étaient au moins aussi mythiques que la voie :) ... y a pas à dire, sont trop forts ces gars du sud !

Participants : Fix et Mick.

Bidule (1)

Dernier rappel de la sans retour.

 

Bidule (2)

Fix dans L1. On voit bien l'énorme toit et sa fissure.

 

Bidule (3)

L2.

 

Bidule (4)

C'est surfait en fait, ça passe easy en libre.

 

Bidule (5)

Ah ben non finalement :)

 

Bidule (6)

Sortie du toit en mixte libre/artif.

 

Bidule (7)

Bidule (8)

L4 : artif, pendule, libre....c'est pas bien long mais on ne s'ennuie pas !

 

Bidule (9)

Fix se raccroche aux prises après le pendule.

 

Bidule (10)

L5 : fin des difficultés.

 

Bidule (11)

Départ de L6.

 

Bidule (12)

Bidule (13)

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires