Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 07:48

Jeudi 2 août.

 

Cela faisait un petit bout de temps que j'avais envie de faire cette voie mais il faut bien avouer qu'elle m'effrayait autant qu'elle m'attirait. La voie n'a beau pas être très haute (220m), elle est tout dans le 7 donc autant dire que je serai à bloc dans mon niveau max à vue.

La veille, picque-nique sur les bords du lac d'Annecy et coup de fil à Gaëtan pour caler la journée du lendemain. Vues les températures on est d'accord sur le fait qu'il vaut mieux grimper à l'ombre. Je lui propose 3/4 idées, c'est Mévonne qui l'emporte...il va falloir se faire violence ! :)

L'approche est tranquille jusqu'aux chalets puis il faut jardiner un peu dans une forêt raide bien humide après l'orage de la veille. Nous voilà au pied du socle...en effet ce n'est pas très ragoutant mais bon ça n'a pas l'air abo non plus. Etant en grosses (à conseiller plutôt que les baskets !), je propose à Gaëtan de grimper le socle...ça tombe bien aussi ça m'évitera de faire L1 en 7b en tête à froid ! :)

C'est un peu délicat car franchement détrempé et très herbeux (un bout de forêt tropicale comme dirait Mussato :) mais finalement assez bien protégé avec les quelques spits rajoutés.

Cette fois, on est au pied du mur : c'est assez impressionant car sans cassure et quasi en léger dévers permanent.

J'avoue avoir été vraiment emballé, c'est vraiment dément de grimper dans ce grand mur où le à vue prend toute sa saveur si on ne randonne pas dans le niveau... Toutes les longueurs sont classes sur un rocher le plus souvent finement sculpté (mis à part les sections moins raides qui sont de type face nord et un peu glissantes).

Je me suis mis de gros combat et j'ai fini bien roti en haut. Rien de coché, pour ma part, mais quand même la sensation d'avoir bien grimpé et presque tout donné.

L'obligation est sans doute un bon 6c mais il n'y a pas de mauvaises surprises : quand on est assez loin au dessus d'un point ça déroule pas mal et le clippage qui suit est sans soucis.

Petit ressenti par longueur :

L1 départ pas facile, puis un 1er mur technique, un repos avant d'attaquer le 2ème mur plus difficile. Mussato recôte la longueur à 7b...ce n'est pas moi qui le contredirai !

L2 : Très classe, soutenue en 7a mis à part un pas de dalle en rocher glissant sous le relais qui me fait buter. 7a+.

L3 : départ délicat avec un pas vraiment abo au 2ème point (pas libéré), la suite s'enchaîne bien mais il a fallu tout donné ! 7a+ (+ 1 pas d'A0 ?)

L4 : une des plus belles longueurs, très conti, un léger dévers sculpté et coloré (dommage que l'on ne soit pas au soleil)...vraiment dément. Sans doute, la longueur la plus facile à vue et que j'aurai sans doute plus coché mais après les efforts des longueurs précédentes, je craque encore sous le relais...caramba encore raté ! 7a+.

L5 : départ abo avec un pas sur-bloc dans un petit toit (7c paraît-il, A0 en tout cas :) puis grosse conti en 7a/7a+ sur un rocher qui déroule pas mal tout de même.

L6 : de plus en plus dur. 8a paraît-il pour l'enchaînement. Pour moi, ce sera en gros les 2/3 en libre (jusqu'au 7a environ) puis le mur final en artif...après, tout il a bien été ouvert comme cela ! :)

Descente en rappels très commodes surtout avec les stats qui pendaient sur les 100m du haut.

Pas de soleil avant 15 voire 16h...donc à faire par temps chaud.

 

Participants : Gaëtan et Mick.

 

Ailes (1)                                                    L1, on est tout de suite dans le vif du sujet !

 

Ailes (2)                                                                         Gaëtan dans L2.

 

Ailes (3)                                                              L3 : en traversée technique.

 

Ailes (4)                                                                           L3 encore.

 

Ailes (5)                                                              Départ du mur en léger dévers de L4.

 

Ailes (6)                                                                   Gaëtan sous le relais de R4.

 

Ailes (7)                                  L5 ça déroule pas trop mal après un pas de bloc sordide au départ.

 

Ailes (8)                                                           L6 encore un peu de libre avant l'artif.

 

Ailes (9)                                         La formidable paroi de Mévonne dans un environnement buccolique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires