Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 21:02

Samedi 7 décembre.

Fin de la trilogie des voies TA des Calanques que je voulais absolument parcourir avec la Coryphène l'an dernier et le Bidule le mois dernier. Il y en a pas mal d'autres qui me font envie mais ces trois là étaient les incontournables qui me faisaient le plus rêver.

Des trois, c'est finalement peut-être la plus difficile en libre mais c'est aussi la moins engagée (réchappe facile et mis à part le début de L1, les protections sont fiables et faciles à placer) et la moins expo (pas de longueur en rocher moyen comme L4 de la Coryphène et pas de section d'artif obligatoire sur pitons moisis comme dans le Bidule). La contrepartie, c'est qu'il y a moins d'ambiance aussi.

5 grandes longueurs seulement dont 3 vraiment très classes : L1/L4 et L5. Les 2 autres sont plus anecdotiques. L1 est la longueur la plus engagée. Sans être dangereux, le rocher est très très chipseux sur les 20 premiers mètres (on en prend vraiment la pleine tête) et les protections sont un peu délicates à poser (et même si on arrive à trouver des placements fiables).

L4 est vraiment classe avec un très beau dièdre en libre suivi d'un petit surplomb en artif (quelques points pourris en place pour l'artif mais il vaut mieux passer sur petits friends et cablés...j'ai d'ailleurs arraché un des points en place). Il est très probable que ça passe en libre dans un niveau non mutant mais bon pour cela il faudrait soit une grosse grosse marge soit 1 ou 2 points fixe béton...

L5 est très belle encore avec un court passage délicat (6c/7a) à la fin de la traversée un peu psycho (bien gazeux et protégé par 2 couplages de pitons) puis la suite déroule malgré un court passage péteux où il faut avancer prudemment.

Au niveau matos, tout se joue en L1 qui fait presque 50m et qui est intégralement à équiper. Après il faut moins de matos. Si on veut se protèger correctement, il faut donc prévoir quasiment 2 jeux de friends (et même s'il restera un poil de rab au relais) des plus petits au 2, + 1 n°3. 2/3 gros excentriques très utiles. On a hissé le sac, c'est très commode en L1/L4/L5 mais un peu pénible en L2/L3. Ces 2 longueurs sont cependant faciles et le second pourra le prendre sur le dos sans problème.

On avait marteau / pitons en fond de sac mais mis à part en cas de casse dans le court crux de L5, ils ne sont pas utiles. Après c'est clair que si l'un des 2 couplages casse, et que l'on a rien pour pitonner, il faudra engager dans ce passage (bonne protections avant et après mais pas possible probablement dans le pas).

Quelle classe tout de même ces secteurs du Devenson et de Castelvieil !

Participants : Val et Mick.

Kaboulite (1)

L1 : arrivée dans la cheminée : le plus dur est fait !

 

Kaboulite (4)

Val dans L1.

 

Kaboulite (2)

Départ de L4.

 

Kaboulite (5)

Dièdre grande classe en L4.

 

Kaboulite (3)

Le crux de L5.

 

Kaboulite (6)

Une petite dülf pour finir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires