Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 16:24

Dimanche 27 mai

 

Vu que Nico ne connaissait pas bien les grandes voies dans les Calanques, il fallait bien se faire une traditionnelle envaucastelviel voire même une envaucastelvieilenvau :)

C'est quoi ça ? Et ben, c'est simple tu montes sur le plateau par un côté, tu redescends jusqu'au bord de l'eau de l'autre et tu rentres à la voiture en remontant sur l'autre plateau en face par une autre voie...c'est simple non ? :)

Pour monter, sur plateau on commence par le pilier droit du couloir du milieu (dément comme nom, ils ont dû réfléchir un moment pour le trouver celui-là).

Sans être exceptionnel, c'est tout de même une belle voie, assez patinée par endroit bien que ça reste peu gênant.

Comme presque toujours dans le secteur les cotations frisent la blague mais bon avec le temps, on est plus vraiment surpris. 1ère longueur pas très dure mais un peu engagée avec un premier point très haut alors que ça grimpe quand même pour y aller. Puis 2 pseudos 6b entrecoupés par une petite liaison. Et ben, par ici le 6b est cher payé, et même en second il aura fallu se concentrer pour cocher ! L'équipement est bon voire très rapproché dès que ça grimpe mais loin dans le 5c/6a. A mon avis, c'est plutôt 6a+, 6c+, 6c que 5c, 6b, 6b comme annoncé (où alors il faut tirer au clou dans les pas les plus durs pour rester dans le niveau).

On traverse le plateau pour rejoindre l'angle du pilier SW. Il y a quelques années, on avait fait la combinaison Rêve de pierre / Pilier de l'erreur avec Val du coup cette fois, on commnce par blanc qui s'arrête à la vire avant de sortir par la partie haute de Rêve de pierre.

C'est encore une fois du tout bon de ce côté-ci. Très belle escalade tour à tour athlétique (L1 de Blanc), déroutante (L2), technique et rési (7a de Rêve de pierre), ludique (fin de Rêve de pierre)...et puis c'est pas tout les jours Noël : les 2 longueurs dures passent à vue au prix de quelques mouvements un peu aléatoires dans le 7a+.

7a+, 6b, 6a, 7a, 6b, 6a. 6c obligatoire pour L1 par contre la longueur en 7a est très équipée.

Retour à En Vau puis on remonte par la Super sirène. C'est évidemment très patiné mais c'est aussi très beau. Personnellement, je n'ai pas trouvé que la patine soit si génant, les prises sont franches, il y a des pieds donc ça tient bien quand même. Cotations sèches tout de même. 6b, 6b+/c, 5c (ça passe en une grande longueur jusqu'au sommet). Equipement excellent. 6a/b obligatoire.

 

Participants : Nico et Mick.

 

Blanc (1)                                                                              L2 du pilier droit.

 

Blanc (2)                                                                      Longeur de liaison panoramique.

 

Blanc (3)                                                      Dernière longueur avec un petit bombé pas facile à négocier.

 

Blanc (4)                                     Nico au départ de Blanc : un rocher coloré pour une escalade superbe.

 

Blanc (5)                                                                            Nico à la sortie du passage clé.

 

Blanc (6)                                   Départ aérien sur un petit pilier avant de rejoindre la cheminée de droite.

 

Blanc (7)                                                        Au dessus de la vire dans le 7a de Rêve de pierre.

 

Blanc (8)                                                                              Un rocher superbement sculpté.

 

Blanc (9)                                                                                        L1 de super sirène.

 

Blanc (10)                                                              L2 en fissure patinée assez technique.

 

Blanc (11)                               En Vau : on comprend pourquoi les voies sont fréquentées vu le coup d'oeil.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires