Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 18:39

Vendredi 27 septembre.

Première voie à Glandasse avec Val. J'hésitais presque à refaire Cosa Nostra (mais bon ce n'est que partie remise) mais cette classique me faisait envie depuis un petit moment alors ce sera l'occasion.

On ne décolle pas trop tôt pour grimper au maximum au soleil vue la saison qui avance mais finalement ce ne sera pas utile car d'une part il fera très chaud (grimpe en tee-shirt à l'ombre...on avait l'air malin avec polaire + doudoune en fond de sac ! :) et d'autre part la voie ne prend le soleil que très tardivement. Avec une attaque peu après 10h, on a grimpé à l'ombre jusqu'à R10.

J'avais entendu tout et son contraire sur cette voie (majeurissime comme grosse bouse !) et je voulais me faire ma propre opinion. On a trouvé que c'était une belle voie qui méritait bien une visite mais je n'irai pas jusqu'à dire que c'est majeur non plus. En tout cas, (et une fois de plus) il fallait oser à l'époque...un sacré grimpeur ce Leprince-Ringuet !

Au niveau de l'équipement, on peut dire que c'est quasi équipé si on est à l'aise dans le 6b et si on a confiance dans les pitons en place. On peut faire la voie avec 4 friends du 0.4 au 1, éventuellement on peut prendre un 2 en plus mais il n'est pas indispensable. Je n'ai pas posé de cablés. Prendre 5/6 sangles pour cravater quelques arbustes + trianguler les relais.

Les cotations sont souvent bien sèches sauf L4 qui est plutôt 6b que 6b/c. Les 2 longueurs d'artif se libèrent sûrement pour qui a la marge et ose sur vieux pitons...sinon, les pas se font mais c'est sans doute plutôt autour du 7b pour l'enchaînement de la première et 7a pour la seconde. D'ailleurs, ce n'est pas passé loin de libérer la 2ème mais j'ai quand même tenu un clou pour clipper...ça fait un peu peur de se la mettre sur ces vieux clous ! L6 annoncée 5c et A0 est un bon 6c où il ne faudra pas craqué juste sous le relais. Prévoir 14/15 dégaines pour cette longueur. 

Retour bien longuet comme toujours au Glandasse. On a assuré en rentrant par la Palle mais il faudra bien essayer une fois ou l'autre la descente par le pas de Peyrolle pour changer un peu. La traversée des plateaux est quand même vraiment somptueuse surtout avec le soleil déclinant et les brumes de fond de vallée comme ce jour.

Au niveau timing, à rythme "normal", ça donne quelque chose comme : 2h approche + préparation au pied de la voie, 7h pour la voie et 3h tri du matos / retour.

Participants : Val et Mick.

 

Pentecôte (1)

L1 : pas facile pour la cotation, équipée assez light et en rocher pas dément...on grimpe attentif.

 

Pentecôte (2)

L3 : une courte traversée facile.

 

Pentecôte (3)

L3 vue du relais.

 

Pentecôte (4)

L4 commune à In extremis et superbe.

 

Pentecôte (5)

Une ligne de faiblesse logique dans une paroi bien raide.

 

Pentecôte (6)

Fin de L5 courte mais athlétique.

 

Pentecôte (7)

L6 une fissure grande classe.

 

Pentecôte (8)

1ère longueur d'artif...il faudra repasser pour libérer.

 

Pentecôte (9)

2ème longueur d'artif nettement moins dure mais toujours un peu psycho sur ces vieux pitons.

 

Pentecôte (10)

Dans le partie haute : un cheminement astucieux pour aller au plus facile.

 

Pentecôte (11)

Retour dans le droit chemin après un petit fourvoyage trop à droite (Topo C2C faux mais maintenant corrigé :)

 

Pentecôte (12)

La rampe de sortie bien providentielle !

 

Pentecôte (13)

Une longue mais dépaysante traversée des hauts plateaux.

 

Pentecôte (14)

Brumes du soir.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires