Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 20:17

Samedi 21 juin.

Retour à Rosenlaui. Malgré quelques hésitations avec le Wenden qui commence à être en condition, on tente le coup au Wellhorn. La dernière fois, ce pilier nous avait bien fait envie. Vue la météo ultra stable, que c’est le jour le plus long de l’année (et que l’on est libre tous les 2 !), c’est l’occasion d’en profiter. Après quelques recherches et conseils avisés, on choisit Gletschersinfonie qui semble être la plus jolie du coin à défaut d’être la mieux équipée.

Lever 3h00, petit déjeuner, pliage de tente puis 5’ de voiture jusqu’au parking. On décolle vers 4h15. Il reste encore pas mal de nuages mais normalement ceux-ci doivent se dissiper en fin de nuit…et en effet, une heure plus tard tout est clair !

Vers 5h30, on arrive au niveau des premières voies (pour le coup les 1h45 d’approche semble quand même bien généreux car on n’a pas bourriné pour autant), la face est immense et ce n’est pas très évident de reconnaître le départ. Heureusement quelques noms sont marqués et après un taillage de marche au piolet alu d’anthologie pour Val qui est monté en baskets, on peut enfin se préparer.

6h20, c’est parti pour L1. 9h plus tard, on sera tous les 2 au sommet avec entre les 2 probablement un des souvenirs les plus marquants ensemble en grande voie. Un vrai voyage avec de la grimpe superbe quasiment d’un bout à l’autre dans une ambiance montagne grandiose et avec le fracas des séracs omniprésent !

On peut distinguer 3 parties : la première assez variée (premières longueurs relativement raides puis dalleux) est plutôt bien équipée, la seconde très typée dalle avec une longueur clé (le 1er 6c, dur pour le niveau) engagée et bien sur les pieds puis des longueurs à l’équipement aéré encore et enfin les longueurs finales en murs raides assez engagées aussi sur un rocher optimal et tout neuf. Le 6a+ est vraiment pas facile (plutôt 6c à mon avis mais peut-être que j’ai raté un crochet dans le crux sinon c’est bien sévère et obligatoire), un 6b+ pas donné non plus et bien engagé et enfin un 6c+ pas trop méchant pour le coup (petit crux un peu obligatoire mais bien protégé dans le 1er mur) puis section facile sans points (on peut coincer si besoin) avant un petit toit plus impressionnant que difficile.

L’ensemble n’est donc pas extrême mais la longueur et l’équipement presque constamment engagé dans la 2ème moitié en font une voie assez sérieuse et pour être honnête j’ai fini un peu entamé quand même.

Sans doute plus d’échecs que de réussites vue l’usure relative des premières longueurs et le rocher tout neuf à la fin mais en attaquant tôt pour ne pas être timing, ça laisse quand même largement le temps de finir (arrivée à la voiture peu après 19h)…en tout cas, on a inauguré 2014 sur le livre d’or :)

Les rappels prennent forcément du temps mais ils sont assez filants y compris dans le jardin incliné.

En tout cas, il faut y aller c’est une voie exceptionnelle. L’équipement a été repris (goujons tous neufs) tout en respectant l’engagement originel.

Participants : Val et Mick

G(1)

L2.

 

G(11)

L3 technique avant un petit surplomb athlétique.

 

G(12)

L4 au soleil enfin !

 

G(2)

Des dalles cannelées superbes.

 

G(13)

Dernière longueur avant la fin de la première partie.

 

G(3)

1er 6a de la 2ème partie.

 

G(4)

 

G(14)

1er 6c de la 2ème partie et un départ expo où il ne faut pas trembler.

 

G(5)

Fin de longueur délicate en second aussi.

 

G(6)

Des knobs incrustés, ça déroule !

 

G(15)

 

G(8)

Du gris à perte de vue !

 

G(9)

 

G(16)

Dernier 6b de la seconde partie...ça pique un peu !

 

G(17)

Début du dernier bastion.

 

G(18)

Avant dernière longueur : 6b+ seulement mais c'est un peu la lutte dans la tête.

 

G(19)

Last one, finalement pas trop méchante pour un 6c+.

 

G(10)

Sortie sur l'arête finale.

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires