Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 13:13

Mercredi 24 avril.

Tout seul pour cette (demi) journée, j'hésite un peu sur le choix de sortie. La nivo est un peu plus délicate au nord alors je reprends la direction des Ecrins.

La veille, le Plaret m'avait semblé encore pas trop mal même si de loin, c'est toujours un peu difficile d'être sûr à 100% que ça passe. Au pire, il y a juste à côté le Dôme de la Gandolière ou la Selle du Plaret qui ont plus de chance de passer.

Départ matinal (5h30) mais déjà il y a beaucoup de monde devant qui remonte soit du côté Etançons soit du coté Bonnepierre. Le regel est mauvais au départ en raison des nuages (non prévus) mais il s'améliore un peu à partir du replat à 2000m. C'est quand même pas l'extase et je monte au plus vite me disant que lorsque le soleil va percer, ça va chauffer très vite.

A 2500, c'est béton et les rouleaux de nuages deviennent de plus en plus envahissants...je ralentis et finis par faire une pause. Il neigeote...l'ambiance est super glauque et si je n'avais pas fait la route, j'enlèverai les peaux pour rentrer. D'ailleurs, derrière, les 2 skieurs qui me suivaient ont laché l'affaire.

Maintenant que je suis là, je continue à monter tranquille puis je refais une pause. Quel choix : Plaret, Selle ou Dôme de la Gandolière ? Bon allez, on va aller vérifier si ça passe ou pas ce Plaret. Quelques conversions puis je chausse les crampons. Arrivé à la vire suspendue, l'enneigement est maigrelet mais j'ai quand même l'impression que ça peut le faire intégralement à ski. 

Re-pause alors que le soleil semble un peu percer cette fois. Le sourire revient, je sens que ça va le faire. Je traverse la vire suspendue pour rejoindre une rampe qui donne accès à la face. C'est assez étroit mais ça passe sans soucis à condition de ne pas prendre le premier couloir comme l'ont fait 2 skieurs la veille qui avaient déchaussé sur une cinquantaine de mètres.

Au sommet, la vue est splendide et cette fois, il fait grand beau. Il n'y a plus qu'à patienter un moment pour que ça décaille un peu...heureusement que j'avais la carte ign pour m'occuper :)

Une petite heure plus tard, c'est parti pour la descente. La pente suspendue est encore ferme mais dès que ça plonge, c'est moquette. Juste avant la vire, la rampe est par contre encore bien dure avec du relief. Je dérappe une dizaine de mètres par prudence vue l'expo puis c'est la traversée avec un petit pas un peu dry pour en sortir.

La suite est tranquille malgré une neige souvent un poil lourde. Retour par le pittoresque canyon du Cros d'Arena (curieusement non tracée). La matinée s'est mieux terminée que ce qu'elle avait commencé !

Participant : seul.

Plaret (1)

La veille depuis la Selle du Flambeau...passera, passera pas ?

 

Plaret (2)

Coup d'oeil vers le sud en arrivant au sommet.

 

Plaret (5)

Meije à droite, Rateau à gauche avec son versant ouest pas tant enneigé d'ailleurs..souvenir d'une bonne tension avec une descente en neige bétonnée alors que c'était la canicule à basse altitude (1er mais 2005)

 

Plaret (6)

Partie basse de la face.

 

Plaret (7)

La sortie sur fond de Rouget.

 

Plaret (9)

Au fond à gauche, le but de la veille.

 

Plaret (10)

Le passage clé vue du bas.

 

Plaret (11)

Descente rive droite sous de belles tours granitiques.

 

Plaret (12)

Cros d'Arena vraiment chouette, très bien rempli et ludique.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Ski de rando
commenter cet article

commentaires