Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 21:56

Samedi 12 février.

 

Un des plus beaux circuits que l'on ait jamais fait à ski et je dirai même l'une des plus belles journées de ski toutes pentes et tous massifs confondus...c'est peu dire si cette traversée nous a enchantée. Merci le toponeige Queyras qui met bien l'eau à la bouche et dont la description est fiable (photos de l'itinéraire vraiment très bien !).

On a un peu hésité pour prendre les remontées afin d'attaquer un peu plus tôt avant leurs ouvertures mais finalement sans courir mais en tenant le rythme ça passe bien malgré des jours encore un poil courts.

Départ donc du collet St Anne à 10h00 puis montée à la brêche permettant de basculer côté Escreins. La trace est assez pénible à faire avec cette neige sans cohésion que ce soit à ski ou à pied. Malgré tout, j'essaie d'avancer au plus vite et Val tient le rythme derrière...ce sera la trace la plus usante. Pas très long en dénivellé mais je vais y laisser pas mal d'énergie.

1ère descente versant Escreins, c'est déjà superbe ! Montée suivante sans histoire (bien qu'il fasse chaud), il faut sortir à la brêche de droite qui est dans l'axe de la combe. 2ème descente en bonne neige d'abord sans cohésion puis en carton portant bien agréable. On hésite un peu sur le choix de la combe à remonter (j'ai l'impression que les 2 passent) pour prendre la 2ème (la plus évidente) afin de sortir au collet au pied d'une haute tour bien caractéristique. Petite descente sur une petite combe du bout du monde et repeautage pour monter au Pic des Veyres. C'est le point culminant. Le panorama est splendide. Je descends un peu à pied repérer la description du toponeige : c'est bien peu engageant...schistes pourris avec peu de neige, le tout bien expo. Bref, on tente l'option que m'avait communiquer L.Volle (encore merci à lui)  l'entonnoir juste avant les derniers mètres rocheux. Ce sera un bon choix bien que cela impose une remontée supplémentaire.

Arrivés au collet qui permet de basculer dans le Vallon Claus, on est soulagé, on sait que la suite est plus tranquille et au pire l'échappatoire du Pas du Curé sera vite rejoint.

Les lumières de fin de journée deviennent superbe et après le passage par le Col de la Collette Verte, on arrive vers 17h00 au départ du couloir de la Mamelle. Le parcours est maintenant derrière, on prend un peu de temps pour se poser. Le couloir sera ensuite sans histoire et la neige dans le vallon du Bachas assez inespérée avec beaucoup de neige déstructurée. Dernier petit repeautage pour basculer dans la combe de Lourette. On laisse glisser tranquillement jusque 400/500m avant Ceillac. A partir de là, ce sera vraiment du très mauvais ski dans une forêt hyper dense. On a pas mal navigué de droite à gauche mais entre les pseudos lits de torrents et la forêt hyper dense, on n'a pas vraiment trouver de solution très skiable...et ce sera pas loin de 45' pour descendre skis aux pieds ce final assez abominable (pourtant j'adore le ski en forêt).

Arrivée à Ceillac dans la pénombre mais la tête pleine de souvenirs, le gîte à nos pieds ! Quelle journée inoubliable !

 

Participants : Val et Mick.

 

Veyres (1)                                            Le majestueux cirque de la Font Sancte.

 

Veyres (2)                                      Fin de la 1ère montée, on va pouvoir basculer côté soleil !

 

Veyres (3)                                        1ère descente versant Escreins.

 

Veyres (4)                                  Seconde montée sur fond de Panestrel et Mortice.

 

Veyres (5)                                                 Pic des Veyres en ligne de mire !

 

Veyres (6)                                             Plongée grandiose dans le Vallon Obscur.

 

Veyres (7)                                                               3ème montée.

 

Veyres (8)                                                  Arrivée au collet sur fond de descente précédente.

 

Veyres (9)                                                 Val file sur le Pic des Veyres.

 

Veyres (10)                        A couper le souffle : il faudrait pouvoir faire un pano à 360° !

 

Veyres (11)             Crête du Pic des Veyres : derniers mètres avant le sommet. A gauche, la prochaine descente.

 

Veyres (12)                                       Combe-couloir SW sous le sommet.

 

Veyres (13)              Nouvelle remontée pour aller récupérer le couloir qui permet de basculer dans la Vallon Claus.

 

Veyres (14)                                      Trace sous le col de la Colette Verte (sic !)

 

Veyres (15)                                                    Lumières du soir sous la Mamelle.

 

Veyres (16)                       Couloir NE de la Mamelle avec vue plongeante sur Ceillac.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Ski de rando
commenter cet article

commentaires

lta38 22/02/2011 07:05



Yes, tu as parfaitement bien tout décortiqué en détail je vois. Je ne sais plus trop comment ça s'est passé (déjà 10 ans...) mais il me semble que j'avais imaginé ce circuit au fur et à mesure
des découvertes mais en finissant tout en bas à Guillestre au lieu de revenir à Ceillac et on avait déposé une voiture. Et je crois que dans la confection du topo, par souci de cohérence, c'est
Louis (Volle) qui avait proposé de conclure ainsi en rajoutant un peu de D+ mais en permettant de limiter la navette voiture et d'optimiser la période de praticabilité : ici, ce n'est pas la
Chartreuse, on ne descend quand même pas jusque dans la vallée tous les jours...



lta38 21/02/2011 20:48



Content que cela vous ai plu ! Je reconnais que ce circuit est tout simplement dans la catégorie "longs mais pas trop" un des plus beaux que j'ai pu faire. Déjà presque 10 ans... ça passe trop
vite...



Mick et Val 21/02/2011 23:51



Salut Lio,


c'est clair que l'on a vraiment adoré. Je me demandais d'ailleurs après avoir lu votre CR sur Volopress que vous aviez terminé sur Guillestre. Est-ce par choix ou alors suite à un problème ?


Sinon, c'est un itinéraire que l'on t'avait tuyoté ou alors tu avais repéré sur le terrain, sur la carte en tournant dans le secteur ?


A+ et encore merci !


Mick.