Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 08:50

Dimanche 27 juillet.

Gizon berri bat naiz (en basque) ou Soy un hombre nuevo (en espagnol)...enfin Je suis un nouvel homme en français ! En tout cas, c'est la voie à faire du séjour. Beaucoup de superlatifs mais en effet, c'est ultra majeur. Le genre de voie dont on se souvient encore des années après. On ne va pas user 10000 superlatifs, il faut y aller, elle mérite à elle seule le voyage (et pourtant c'est loin ces Picos !) et elle entre probablement dans le topo 5 voire 3 des plus belles voies calcaire parcourues.

550m de rêve, des difficultés soutenues mais pas abominables et un équipement lui laissant pas mal de caractère. Les passages durs sont bien protégés mais l'obligation est tout de même assez élevées (6c à mon avis jusqu'à la vire et pas loin de 7a pour la longueur clé au dessus de la vire).

Les cotations sont un peu variables selon les topos, j'aurais dit quelque chose comme (sans parler d'un topo célèbre qui oublie la moitié de la voie...) : L1 : 2PA puis 7a (ou 3PA/6b+) 7b+ en libre paraît-il mais à froid, je n'ai même pas essayer, L2 : 7a soutenu et technique (un clippage assez délicat et quelques pas un poil engagés), L3 : 6c/c+ en étant génereux mais sûrement pas 7a+ (majeurissme, départ en 6b expo), L4 : 7a+ bloc sous le relais (et raté à vue...), le reste de la longueur est soutenu en 6c, L5 : 6c (plutôt engagé), L6 : 6b+ (idem), L7 : 5+ (superbe !), L8 : la longueur clé plutôt 7b à mon avis (40m ultra majeur...ça coche mais c'était limite :). Les pas ne sont pas extrême mais c'est assez rési quand même et il n'y a pas de trace), L9 : 7a court, L10 : 6b+ (rusé...maillon de but au premier point >> très engagé jusqu'au 2ème point mais il y a une solution non extrême et dans la cotation en crochetant légèrement à gauche). Fin de la voie mais pas fin de la grimpe car il reste 3 longueurs en bon V/V+ communes à la directissme ou à la Murciana pour la fin. L11 fait 52m. Un seul piton. Il faut aller au plus simple, ça se protège relativement bien. Relais sur 2 pitons (un bon, un moyen) + un friend n°2 béton. L12 : en ascendance à gauche, puis au mieux, on croise 2 goujons. Relais sur 2 goujons non reliés (de la directissime) ou 5m à gauche légèrement au dessus au relais de rappel de la Murciana. L13 droit au dessus si sortie par la directissime ou en légère ascendance à gauche si fin dans la Murciana. Même niveau et pas grand chose dans tous les cas.

L'équipement sans être mauvais n'est quand même pas idéal. Ce n'est pas tant en terme d'engagement (bien réel dans le 6a/b avec même quelques sections expo mais bon cela fait partie du jeu et soit on accepte soit on n'y va pas) que sur la nature des points. La voie a été rééquipée il y a 20 ans, ça commence à dater mais surtout (et sauf erreur de ma part) ce sont des spits de 8mm dans un état moyen et dont un nombre assez élevé tourne. Je trouve qu'une voie aussi exceptionnelle mériterait un rééquipement propre en goujons inox avec des relais bétons équipés en rappel...mais c'est sûr, j'ai bien conscience que c'est un sacré boulot.

Pas la peine de se charger comme un mulet en dégaines (sauf erreur de ma part il y a 11 points max en L8) et friends (en prendre juste 2/3 petits/ moyens) jusqu'à R10. Mais il faut ensuite un vrai jeu jusqu'au numéro 2 minimum pour sortir, notamment pour L11. Le n°3 peut servir mais il ne doit pas être indispensable. Prendre aussi quelques cablés et des sangles. Pour ne pas perdre trop de temps (on ne savait pas trop combien, on allait passer dans la voie), on n'a pas hissé mais ça doit être possible. Du coup, on est parti light : 1 camel pour 2 avec 1,5l d'eau et un paquet de gâteau et vue que la face est longtemps à l'ombre c'était suffisant, on a même eu un poil d'eau pour la descente.

Passage par le sommet (où l'on croise une partie de l'équipe qui filme durant quelques jours encore C.Lachat et Nina Caprez dans Orbayu) puis retour par la voie normale, en optimisant bien mieux le sentier de descente cette fois. Ne pas suivre celui qui longe la paroi : assez raide et pénible mais plutôt celui juste à droite, très confortable.

Quelle journée et pour l'occasion un "gros" album photo.

Participants : Val et Mick.

Gizon (1)

Au départ.

 

Gizon (2)

L1.

 

Gizon (3)

L2.

 

Gizon (4)

L2 : bien technique et à lecture.

 

Gizon (5)

L3 : un départ expo, une suite exceptionnelle.

 

Gizon (6)

L3 : une des plus belles longueurs.

 

Gizon (7)

L4.

 

Gizon (8)

Toujours des murs superbement sculptés.

 

Gizon (9)

 

Gizon (10)

Fin de L5.

 

Gizon (11)

L6 : un mur gris engagé.

 

Gizon (12)*

V+ seulement mais quel rocher !

 

Gizon (14)

Arrivée à la vire.

 

Gizon (15)

La longueur clé...départ un peu fébrile vu le mur assez impressionnant mais finalement ça passe !

 

Gizon (16)

Le soleil va bientôt nous rattrapper.

 

Gizon (17)

L9 : départ athlétique mais le crux est sous le relais.

 

Gizon (18)

Le vide se creuse dans la 2ème partie.

 

Gizon (19)

Dernier 6b+ : bien engagé au départ.

 

Gizon (20)

Final plus facile sur un rocher de rêve.

 

Gizon (21)

La suite commune à la directissima...il faut chercher un peu son chemin.

 

Gizon (22)

Ambiance montagne.

 

Gizon (23)

Avant dernière longueur.

 

Gizon (24)

Gizon (25)

9h plus tard, on est au sommet.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires

Arnaud 02/08/2014 21:03


désolé pour le topo pourri... j'ai mis cette voie dans le livre en demandant des infos - à ne pas faire c'est certain, je men suis rendu compte en y allant juste après


j'avais mis un correctif sur mon site avec le bon tracé pour le haut


 


bonne suite à vous

Mick et Val 03/08/2014 18:24



Bonjour Arnaud,


merci pour le message. Je ne connaissais pas le rectificatif que vous aviez publie. Je me doutais un peu que vous aviez mis la voie d'apres des infos partielles. Bravo pour vos topos et continuer
a nous faire rever.


Mick