Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 17:02

Lundi 28 juillet.

La trilogie n’aura pas lieu :) L’idée était de faire une classique, une voie moderne et la voie historique dans cette belle face ouest mais il n’y aura pas de voie historique pour cette fois.

La journée était annoncée un peu moins belle que la veille mais à priori pas de pluie et encore un temps plutôt ensoleillé. En effet, lorsque je passe la tête dehors un peu avant 7h, le ciel est tout bleu mais déjà une demi-heure plus tard ça se gâte, de la brume remonte de la vallée depuis l’océan, ça n’annonce rien de bon. On pensait finir par la Rabada Navarro mais avec une météo moyenne, ça ne nous inspire pas trop surtout qu’au même moment une cordée de 3 se prépare à l’attaque. On n’a pas vraiment envie de passer des heures à attendre derrière eux alors on file direction une classique pas trop longue et qui se descend en rappel : Sagitario.

7 longueurs, 6b max, ce sera parfait pour une matinée (4h refuge / refuge) et descendre dans la foulée sachant que de la pluie est annoncée pour le lendemain (et que de toute manière on n’a plus rien à manger ! ).

C’est une très belle voie certes mais après les 2 belles journées précédentes, on est resté un peu sur notre fin. C’est court et le rocher n’est quand même pas aussi beau que dans la grande face. L’équipement est aussi un peu étrange certaines sections sont bien engagées voire expo alors que quelques goujons sont inutiles en d’autres endroits. Bref, je n’ai pas tout compris dans leur logique.

En revanche, le topo des ouvreurs est excellent. Prévoir donc un vrai jeu de friends des plus petits au n°2 (le 3 pourra se placer mais n’est pas indispensable me semble-t-il). On n’en place pas tant par longueur mais toutes les tailles servent un peu. Intrinsèquement TD+ pour les difficultés (en encore ce n'est pas soutenu) mais un petit ED- pas forcément illogique vu l'engagement.

Descente en 4 rappels très commodes (15’ !) : R7 >> R6, R6 >> R4, R4 >> R2, R2 au sol. Prudence tout de même car avec 50m, on est souvent en bout de corde. On a bien fait ne pas aller dans la Rabada : ça rame sévère juste à côté et à la mi journée, ils n’étaient qu’au sommet du pilier…

 

Arrivée au refuge, le brouillard s’épaissit rapidement, l’Orbayu fait son apparition et en 10’ tout est trempé. On fait une pause au refuge en attendant puis retour en vallée où la fin d’après-midi sera bien pluvieuse. On n’a bien fait de ne pas aller dans la Rabada/Navarro !

Participants : Val et Mick.

Sagitario (1)

Brume du matin, chagrin.

 

Sagitario (2)

L'excellent topol des ouvreurs, dispo au refuge.

 

Sagitario (3)

De beaux murs raides.

 

Sagitario (4)

Ambiance foggy mais grimpe sympa.

 

Sagitario (5)

L?

 

Sagitario (6)

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires