Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 21:14

Vendredi 21 octobre.

 

Je ne pensais pas revenir de si tôt visiter la grande face de la Paroi Rouge mais vu que François était bien motivé pour cette voie, je me laisse tenter ! Bien m'en aura pris car c'est superbe, peut-être la plus belle voie que j'ai fait à Presles pour l'instant.

Comme pour Devil's hook, on accède au pied de la paroi par la rampe de Choranche. C'est rapide et vu que l'on va grimper à simple en hissant le sac, c'est finalement le plus commode.

La voie attaque assez fort avec 2 grandes longueurs de 50m en 7a et 7b puis les difficultés restent soutenus avec seulement un court 6a+ en L3 et un 6a en L8.

L'escalade est hyper variée sur un rocher souvent splendide et quel gaz ! L'équipement un peu obligatoire, permet toutefois de grimper vraiment détendu.

La seule petite déconvenue sera la dernière longueur. Après avoir cherché la suite de la voie au dessus de R11 (on n'a rien trouvé), on a finalement tenter notre chance dans une ligne 20/30m plus à gauche (il y en a encore une autre juste à côté). François fera 3 essais infructeux : prise de main qui casse, pieds qui croutillent...après 3 vols sur le 1er point, on lâchera l'affaire. On ne sait pas trop si c'était bien celle-ci mais ça paraissait bien dur pour du 7b et surtout il n'y avait aucune trace de passage avec un rocher pas terrible au départ...bizarre !

L1 : départ tranquille puis bombé bien athlétique suivi d'un final plus technique. 7a

L2 : longueur majeure. Technique et soutenu, vraiment inoubliable sur un rocher optimal. 7b

L3 : petite longueur de décontraction sur un rocher à gouttes d'eau très beau. 6a+

L4 : bien classe encore. D'abord en léger dévers puis vertical. Court pas un peu bloc à la fin. 7a+

L5 : traversée horizontale, bien technique. Equipement très bon mais un poil obligatoire. 7a

L6 : rocher moins bon mais la grimpe est vraiment classe. 6c+

L7 : encore du très beau rocher gris. 1/2 pas pas si facile. 6c

L8 : 6a/b + 2 PA (peut-être libérable). Rocher par endroit un peu douteux mais très coloré.

L9 : superbe longueur plein gaz. Le dur est court mais la suite grimpe encore. 7a+

L10 : la longueur clé. Court bombé athlétique, bon repos puis final technique sur petites prises acérées et pieds fuyants. 7b+...les doigts souffrent !

L11 : encore une jolie longueur en rocher gris. Plus dalleuse avec un pas de friction obliagtoire. 6c. On arrive en haut de la Paroi Rouge, il reste une longueur pour franchir la dernière barre au dessus de la vire sommitale...

L12 : 7b ?

Toutes les longueurs n'auront pas été réussi à vue mais malgré quelques pas ratés par-ci par-là, c'est avec un vrai bonheur que j'ai parcouru cette voie. Les difficultés sont soutenues sur l'ensemble mais elles sont rarement bloc donc on ne s'épuise pas trop dans des mouvements durs à déchiffrer qui puisent dans les réserves.

L'obligation est sans doute 7a mais peu engagé y compris dans les passages plus faciles. Félicitations aux ouvreurs à la fois d'avoir trouvé une si belle voie de libre dans cette splendide paroi mais aussi pour l'intelligence de l'équipement !

1ère voie où l'on hisse un sac pour ma part : ça change la vie en second dans les dévers !

 

Participants : François et Mick.

 

Peter (1)                                       Au pied de la Paroi Rouge...la plus belle paroi de Presles ?

 

Peter (2)                                                                     Fin de L1 bien technique.

 

Peter (3)  L2 : raide, soutenue, technique, un rocher parfait...en un moment c'est dément. Rien que celle-là vaut le déplacement.

 

Peter (4)                                                                                                        L3.

 

Peter (5)                                                                                                      L4.

 

Peter (6)                                                                   Fin de L5 en traversée plein gaz.

 

Peter (7)                                              L6 : ça croustille un peu mais la grimpe reste vraiment géniale.

 

Peter (8)                                                                                       L7.

 

Peter (9)                                                                                       L8.

 

                                                          Peter (10)                                                                                 L9 : un gaz ébouriffant !

 

Peter (11)                                                                                            Arrivée à R9.

 

Peter (12)                                                                         Le bombé bleu de L10.

 

Peter (13)                                                                    L11 en dalle sur un rocher parfait.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires