Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 06:46

Samedi 7 mai

 

Dernier jour de ce beau séjour corse. On est bien timing ce jour puisque l'on prend le bateau à Bastia en soirée et qu'il va falloir ranger, faire le ménage puis la route entre Solenzara et Bastia. On se fixe un retour maxi à 15h00 à l'appart.

Il est annoncé grand beau aussi est-on bien motivé pour une dernière belle journée. Pas mal de choses nous tentent mais vu l'horaire serré, on choisit une voie dont on connaît l'accès parfaitement et qui aboutit à un vrai sommet, histoire de profiter d'un dernier coup d'oeil avant de partir.

Connaissant le départ de la résurection des potes puisque c'est là où arrivent les rappels du dos et de Jeef, on part pour cette voie. C'est un poil long 13 longueur + 100m pour aller au sommet + les rappels mais le style plutôt dalleux nous semble jouable pour aller vite.

Finalement, ça passera nickel au niveau timing (4h15 pour la voie) et on aura même le temps de faire une petite pause au sommet.

La voie est très belle, l'équipement tip-top (friends peu utiles sauf éventuellement 2 (WC 3,5 / 4 environ)  pour la fissure de L7 qui est équipée une peu large sans être expo en l'état), les cotations justes. On trouve comme dans beaucoup de voies du secteur le granit clair et excellent typique du Pulischelllu. Bref, c'est une voie à recommander.

7a, 6a, 6c, 5c, 5c, marche,  A0 (sans doute mutant à libéré le départ) puis 6b, 7a, 6a, 4b, 6b+, 6b, 6b+, 5b et 6b+ obligatoire par contre la cotation d'ensemble est ED max et non ED+ comme dans le topo de Bavella. Rappels un peu pénibles dans la partie basse.

Fin du séjour. Dur, dur de repartir. Même s'il a été rendu un peu compliqué par la météo capricieuse, il restera comme un excellent souvenir tant pour la grimpe que pour les moments de calme avec les filles en bord de plage (le bord de côté en cet saison, c'est le désert !). J'avoue une petite décecption de ne pas avoir pu faire de voie à la Lunarda (mais bon entre les dalles d'accès trempées et la météo instable, c'était un peu joueur) ni au moins une grande voie historique TA. Ceci dit ce n'est pas bien grave, on s'est bien fait plaisir et la montagne corse (comme les autres d'ailleurs) ne partira pas !

 

Participants : Val et Mick.

 

Résurection (1)   7h00, 7a...l'ami Ricoré n'est pas encore passé et le grimpeur pas bien réveillé va bientôt poser...

 

Résurection (2)                                        L2 de la dalle à 4 pattes.

 

Résurection (3)                                              L3 : un 6c en mur raide super classe.

 

Résurection (4)     Pendant que nos grimpeurs toujours à l'ombre s'activent, le soleil éclaire de mille feux la Punta Rossa.

 

Résurection (5)                    Court A0 puis 6b...même pas essayer de libérer, pas la temps et sans doute bien abo !

 

Résurection (6)                            L7 : court 7a puis 6b/c soutenu en fissure splendide.

 

Résurection (7)                                             Dalle en 6a pour L8 : on court !

 

Résurection (8)                           Encore des résurgences dans L10 mais ça passe sans soucis.

 

Résurection (9)                                               Et bim reverse-camera depuis R10.

 

Résurection (10)                                           L10 : court 6b, encore très esthétique.

 

Résurection (11)                           L12 : départ tranquille avant un petit crux en dalle.

 

Résurection (12)                                                  Val dans le passage clé de L12.

 

Résurection (13)                                         Encore un bout de dièdre et les 400m de la voie sont pliés.

 

Résurection (14)                                            Sommet de la Punta A Muvra.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires