Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 07:26

Vendredi 20 août.

 

J2 : on part de Corte de bon matin mais la météo va se gâter rapidement, il ne pleut pas beaucoup mais fréquemment, on plante la tente à Solenzara histoire de combiner mer et grimpe à Bavella. Vers 11h00, on monte en direction de Bavella mais c'est de pire en pire, on pousse donc jusqu'à Zonza se faire un petit resto.

14h30, le ciel commence à se dégager, on remonte au col pour profiter de l'après-midi. Couenne ou grande voie ? Ce sera grande voie à la Punta di Acellu : une approche courte, non paumatoire, et des voies assez courtes sur un rocher annoncé comme superbe.

On part dans Le temps peau noir (quel jeu de mot bidon !), une voie des frères Petit ouverte au début des années 90. Elle présente un (mini) toit de tafonis assez spectaculaire. Sur le papier c'est tranquille (5c, 6b, 6a+, 5c, 4), en réalité ça le sera moins !

L1 met dans le bain, les cotations sont sévères et l'équipement vieillissant et lointain protège d'une chute mortelle mais pas de vols mémorables !

L2 : 6b...gloups ! Je l'enchaîne mais de toute manière il n'y a pas le choix : certains pas sont 5/6 m au dessus du point (plus ou moins rouillé...), donc il faut rester très concentré et garder son sang-froid ! Pour la cotation, mon impression est peut-être faussée par l'engagement mais j'ai vu des 6c nettement plus confortable ! Ceci dit, c'est une dalle vraiment splendide.

L3 : départ en 5c expo puis toit de tafonis. J'hésite entre à droite ou à gauche (il y a une ou deux sangles de chaque côté) avant de prendre à droite là où il semble le plus spectaculaire. Les prises (que dis-je les poignées !) sont inlachables, on se plaît à randonner en se croyant fort :). A la sortie un spit de 8 et une courte traversée délicate mène au relais...sauf que ce n'est pas celui du temps peau noir mais de la JPG que l'on vient de rejoindre !

On finira donc par les 2 dernières longueurs de la JPG en 6c et 7a fissure (superbes aussi)...l'équipement est nettement plus confortable et je coche même le pas de 7a en fissure large légèrement déversante par un blocage aussi improbable qu'aléatoire ! Ceci dit c'est parfois plus facile de cocher un pas dur avec le spit au niveau du nombril que du 6b plusieurs mètres au dessus d'un point. La suite est tranquille mais peu puis pas équipée du tout, ça passe un peu partout mais il faut rester en éveil car en cas de vol c'est du style 30/40m de chute potentielle. Bref 1 ou 2 points en sortie et un relais digne de ce nom, ne serait tout de même pas un luxe. Relais sommital sur blocs coincés.

Lumière du soir magique au sommet avec une mer de nuage vers l'est : inoubliable ! Un rappel (de 25m) puis un couloir commode ramène au départ, ça passe même en chaussons sans soucis.

Ouf ! On peut aller se coucher !

 

Participants : Val et Mick.

 

TPN JPQ (1)                                               L1 du Temps peau noir.

 

TPN JPQ (2)                                        La dalle de L2 qui ne laisse pas insensible.

 

TPN JPQ (3)                                                 A droite ou à gauche ??

 

TPN JPQ (4)                                                 Perdu c'était à gauche !

 

TPN JPQ (5)                                                   La sortie de L3 : une traversée assez délicate.

 

TPN JPQ (6)                                                  Fissure de la JPQ vraiment classe à grimper.

 

TPN JPQ (7)                                                                      Vue du haut.

 

TPN JPQ (8)                                                                     Fin du pas dur, ça renfougne !

 

TPN JPQ (9)                                                              Rappel du soir...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires