Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 20:39

Lundi 23 août.

 

 

Bonne bambée en perspective ce jour !

Sur le papier, ça ne paye pas tant de mine que ça mais en réalité je vais arriver bien cuit en haut !

Entre l’approche, les voies, la liaison (pas si débonnaire quand on fait un peu nimp et que l’on n’a pas de topo) entre les 2 parties, les petits fourvoyages, les rappels et le retour par un lit de ruisseau bien raide à tendance glauque sup…finalement on occupe bien la journée !

La première partie est vite expédiée avec une approche facile à suivre depuis le pont du Renaju et une 1ère voie (en tout cas jusqu’à R5) en 6a/b qui déroule bien. Déjà, on se fourvoie pour la fin de la voie en tirant trop à droite, déescalade pour retrouver la voie, puis rappel de 25m. On hésite ensuite entre redescendre pour récupérer la sente qui monte vers le pied de la Punta Rossa ou suivre la croupe rocheuse qui semble y aller directement. On prend l’option direct et c’est encore un peu de temps perdu à cherche le meilleur passage entre passage d’escalade (pas si simple en baskets lisses) et vires expo.

13h30 : on attaque la seconde voie. L’équipement est nettement plus espacé (quoique souvent judicieusement placé), il faut rester concentré. Le topo notait un jeu de friends mais celui-ci sert en réalité très peu voire pas du tout et de nombreux passages restent obligatoires sans pouvoir rajouter quoique ce soit. J’ai posé seulement un (mauvais) friend dans la longueur en 6c mais ça ne vaut pas la peine de traîner un jeu pour cette voie. Prendre plutôt 2/3 sangles pour les quelques lunules ou arbustes que l’on trouve.

L1 : 6a assez délicat par endroit, équipé large avec un final bien engagé.

L2 : 6a, avec un passage expo entre le 1er et 2ème point (1 sangle agréable pour cravater un petit arbre)

L3 : dément ! 6b+ sur le fil plein gaz d’un pilier de tafonis. Dommage qu’il y ait un pas d’artif sans doute bien peu libérable (8 ?)

L4 : départ comme en salle dans un petit toit de tafoni où l’on pourra faire le singe ! Une sangle utile pour se protéger avant le clippage du 1er point. Un pas très dur en dalle à la fin. Pas enchaîné, plutôt 7b ? que le 7a annoncé ?

L5 : 6c superbe et atypique. Passage dans une sorte de colonne puis sortie par un trou avant un final en fissure large pas piqué des vers ! Une section expo entre la sortie du trou et la fissure large, on peut poser un friend (WC n°3) mais la fissure et assez décalée à gauche et du coup sa tenue n’est pas fameuse. Marche 60m pour rejoindre le ressaut final.

L6 : encore une longueur exceptionnelle. 7a vraiment splendide dans un mur oranger de tafonis et reliefs variés. As très long, pas très dur avec 2 bons repose mais une section est engagée (entre le 2ème et 3ème point). Pas la peine de se charger : 6 dégaines (hors relais), coinceurs imposables et comme on peut tout récupérer après le 1er rappel autant en laisser un max au pied !

Il reste ensuite 5’ de marche pour aller au sommet profiter de la très panoramique vue sommitale.

Retour en rappels : R6 >> plateforme puis marche jusqu’à R5. R5 >> R4 (ambiance !), bien repasser dans trou et reclipper les 2 derniers points si l’on veut être sûr de récupérer le relais. Après il faut théoriquement reclipper les points du 7a en traversée pour aller à R3 mais ça passe aussi en faisant un grand rappel en fil d’araignée (50m et pas moins !). On se vache sur un arbre au pied. Courte remontée au collet (quelques mètres) pour récupérer le rappel décalé. Ensuite, 50m à nouveau et on est en bas ! Soit 4 rappels + un peu de marche pour retrouver les baskets !

Descente par la sente plus ou moins bien marquée et cairnée puis le lit du ruisseau avec un ou plusieurs rappels facultatifs. On retrouve alors le pied des contreforts et il ne reste plus qu’à laisser filer jusqu’à la voiture !

 

Participants : Val et Mick.

 

Punta Rossa (1)                                       Contrefort et sommet de la Punta Rossa.

 

Punta Rossa (2)                                                                  L1 d'Alexandra.

 

Punta Rossa (3)                                         L2 : des formes assez étonnantes.

 

Punta Rossa (4)                                                   L3 plutôt typée dalle à friction.

 

Punta Rossa (5)                                                                         L4.

 

Punta Rossa (6)                                    L6 : facile mais toujours un rocher aussi sculpté.

 

Punta Rossa (7)                                                       La suite du programme...

 

Punta Rossa (8)                                                                           L1 d'Esperanza.

 

Punta Rossa (9)                                                          Fin de L1 d'Esperanza.

 

Punta Rossa (10)                                        Grosse ambiance dans le pilier de tafonis de L3.

 

Punta Rossa (11)                                               L4 et son pas de dalle abo pour rejoindre le relais.

 

Punta Rossa (12)                                                  Le départ renversant et plein gaz de L4.

 

Punta Rossa (13)                                            Au pied du fantasmagorique dernier mur.

 

Punta Rossa (14)                      Dernière longueur d'Esperanza : au coeur d'un dévers très sculpté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires