Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 21:15

Samedi 26 octobre.

Rebelote ! Après une jolie balade versant nord 3 jours plus tôt avec les filles (via le très chouette pas de la Cabre), nous revoilà tous les 2 avec Val pour aller parcourir cette classique.

Il y a un bon bout de temps qu'elle était dans les carton. Je ne sais pas trop pourquoi mais je m'attendais à une voie pas géniale alors du coup je traînais un peu les pieds pour y aller.

Bon cette fois, c'était l'occasion ! D'une part, cette belle face éclairée au soleil de fin de journée nous avait quand même bien fait de l'oeil mais aussi avec la chaleur assez incongrue associée à des nuages côtiers, c'était une journée qui se prétaît bien à filer un peu plus à l'intérieur des terres.

Ce sera une bien belle surprise et tous les 2, on a trouvé la voie vraiment classe. Certes, c'est une vieille classique (70 ans !) mais la grimpe est finalement très moderne quoique souvent exigeante sur un rocher peu adhérent de type face nord.

Le rééquipement a été critiqué mais personnellement je trouve qu'il est assez réussi même si on peut toujours trouvé aussi bien l'obligation un peu sévère que certaines sections presque trop équipées. Pas facile le dosage du rééquipement de ces vieilles voies...mais en même temps peut-on faire autrement sachant que le niveau, le matériel et l'engagement ont bien évolué...

Dans ce cas précis, on sent bien que les ouvreurs ont placé les points pour favoriser le libre >> (beaucoup) moins de points qu'avant mais béton et au niveau de prises de mousquetonnage si bien que l'on peut vraiment essayer de libérer mais c'est probablement beaucoup moins commode pour passer en artif.

Il y a maintenant 5 longueurs (souvent assez longues sauf L3 très courte). En cotation moderne, ça doit donner quelquechose comme : 6b+/c, 6b/b+, 7b/b+ bloc et à doigt (pas passé loin d'enchaîner mais 1 pause quand même), 7a+/7b (pas hyper dur mais très soutenu sur pieds assez fuyants, j'ai craqué aussi...), 6c/c+ athlétique avec un placement de coinceur ou friend bien pête bras dans le petit dévers final. L'obligation est proche du 6c mais on doit pouvoir bidouiller en artif sur friends ou crochets. Dommage que je n'habite pas plus près car ça me ferait bien envie d'y retourner pour tenter de cocher les 2 longueurs clé en une grande longueur de 45m probablement assez majeure et vraiment pas irréaliste avec l'équipement renouvellé. 

Sinon, on a grimpé à double + Trail-line : impec mais à mon avis ça doit pouvoir le faire avec une corde à simple car il n'y a pas trop de points excentrés ou/et fragiles. Hissage hyper facile sur ce rocher relativement lisse.

Enfin, on est parti de Plan d'Aups mais si l'on vient côté Géménos, il est peut-être plus rapide (voiture + marche) et surtout plus agréable (ça évite de se faire la route interdite du col de Bertagne à pied) de partir sous le col de l'Espigoulier.

En cette saison, prévoir des températures élevées ou alors une grosse marge pour attendre le soleil car la face est très tardivement au soleil (vers 14/15h heure d'été)

Participants : Val et Mick.

P.S. : au fait : Bartagne ou Bertagne...je pensais que c'était Bartagne mais les panneaux locaux semblent indiquer l'inverse...

Gd pilier (1)

L1 : assez délicate.

 

Gd pilier (2)

 

Gd pilier (3)

L2 : un rocher un peu fragile par endroit.

 

Gd pilier (4)

Fin de L2.

 

Gd pilier (5)

La (courte) longueur clé...c'est passé tout près de libérer mais non je tombe au dernier pas dur.

 

Gd pilier (6)

L4 : moins dur techniquement mais bien rési.

 

Gd pilier (7)

Val à la sortie des difficultés en L4.

 

Gd pilier (8)

Dernière longueur et un final qui fait bien mal aux bras pour compléter l'équipement.

 

Gd pilier (9)

La très belle face ouest de Bertagne et le pilier évident.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires