Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 10:22

Mercredi 14 mars.

 

Vus de la Casse de l'Argentière, ces Pilliozan étaient vraiment trop tentants. Mais il y a l'éternel problème pour les approcher avant l'ouverture du Glandon.

Le choix par les remontées des Sybelles ne me tentait pas vraiment. Il reste donc la possibilité de venir de la Combe Madame (il doit y avoir moyen de faire un circuit sympa aussi) ou depuis le Rivier...mais bon, la Combe Madame, 3 fois en 15j, on va changer un peu !

On était déjà monter par la cascade des 7 Laux avec Val à l'automne et j'avais le souvenir d'un sentier hyper efficace, donc on essaiera par là.

La montée est en effet très rapide dans une combe bien raide. C'est vraiment un bon plan pour accèder à ce secteur surtout que vu l'orientation quasi plein sud, on est presque assuré de trouver une neige béton qui va bien. Je pensais par contre qu'elle serait très déneigée et curieusement elle était encore presque toute en neige. Cela aurait même pu être un bon plan de descendre par là. En tout cas, les chamois ne doivent pas être souvent déranger car c'est un peu leur territoire ! Arrivés au col de l'Agnelin, on descend versant E avant une courte remontée au Pilliozan. 

Les départs des couloirs ne sont pas hyper accueillants, la neige semble bien durcie par le vent. Nico hésite un peu alors que Lio jette l'éponge. De mon côté, je doute aussi un peu mais en même temps, j'ai l'impression que c'est de la neige froide type grain fin et non de la vitre. Je chausse et c'est parti, je verrai bien au pire, j'ai la pioche sous la bretelle. C'est fou en tout cas, la différence de configuration par rapport au printemps 2005 quand on l'avait skié avec Val ! Pas de corniche, ni de goulotte ! J'avais un souvenir de ski bien technique au dessus de la goulotte, là en conditions "normales", c'est sûr que ça change la donne. C'est vrai qu'avec un excellent remplissage et sans goulotte 4.3 ne serait pas forcément incongru.

La rive gauche est transfo au départ, ça met bien en confiance. Puis, dès que l'on passe à l'ombre la neige est restée froide, assez ferme voire dure mais avec un bon grip. Ce sera du bon ski. Nico me rejoint et malgré 2 courtes étroitures nécessitant un peu de dérapage, les 2/3 du bas seront très bons en poudre tassée.

Lio nous attend au pied du couloir et on remonte tous les 3 au Rocher Blanc. Le regel très bon n'est pas trop en entamé vu le fond de l'air assez frais. On ne se presse pas.

Bonne pause au sommet avant de descendre par le couloir SW en très bonnes conditions (presque tout lisse et moquette).

Dernier repautage au niveau des 7 Laux et montée en direction des Illettes pour finir par le versant W moins chaud que la classique Belle Etoile (et puis aucun de nous 3 n'a déjà validé ce sommet, ce qui ne gâche rien ! :)

Un peu de longueur mais comme la vue s'ouvre au fur et à mesure, il n'y a qu'à jeter un oeil en arrière pour se changer les idées.

Petite pause puis on se laisse glisser sur le River : poudre réchauffée au départ puis moquette encore excellente malgré l'heure tardive.

On a fait un peu n'imp dans la forêt en coupant sans doute trop tôt mais au moins ça permettra d'arriver skis aux pieds à la voiture !

 

 

Participants : Nico, Lio et Mick.

 

7 Laux (1)                                                       Lever de soleil sur le Charnier et le Grand Pic.

 

7 Laux (2)                                                               Dans la combe de la cascade des 7 Laux.

 

7 Laux (3)                                                                                Pano au col de l'Agnelin.

 

7 Laux (4)                                                      Lio légèrement dubitatif sur l'état des couloirs.

 

7 Laux (5)                                            Vue de dessus : neige un peu travaillée mais pas de corniche.

 

7 Laux (6)                                                                    Nico dans le couloir NE du Pilliozan.

 

7 Laux (7)                                                                           Sommet du Rocher Blanc.

 

7 Laux (8)                                                                          Descente du couloir SW.

 

7 Laux (9)                                                                                      Montée aux Illettes.

 

7 Laux (10)                                                               

 

7 Laux (11)                                                       Lio en termine avec la montée aux Illettes.

 

7 Laux (12)                                                                               Moquette en concert.

 

7 Laux (13)                                                                    Sécheresse sur les Grandes Rousses.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Ski de rando
commenter cet article

commentaires