Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

22 mai 2014 4 22 /05 /mai /2014 07:33

Lundi 28 avril.

Quel retard encore ! Mais bon, on va essayer de reprendre le fil :)

Encore une voie qui était dans les cartons depuis un bon bout de temps mais je ne sais pas vraiment pour quelles raisons, on l'a remettait toujours à plus tard. Ce matin, il fait bien frais, c'est parfait pour aller dans ces vieilles classiques à doigts et à pieds parfois un poil patinées.

Descente par les rappels de Tranxène 5 (avec un gaz ebouriffant ! Parfois, je suis un peu blasé par le gaz mais là...gloups !) puis on pendule à droite au dernier pour faire relais au tout début de la traversée afin d'éviter de shunter le 6b+.

Il fait assez froid et un nuage à la bonne idée de stationner juste au mauvais endroit si bien que l'on est à l'ombre alors que 200m décalé, tout est au soleil. Heureusement, ça ne durera pas et malgré un fond de l'air toujours frais, le soleil arrive après la courte longueur en 6b+ et juste avant la fameuse traversée !

Peut-être que je m'en étais fait un mythe mais même si cette traversée est très belle ce n'est pas non plus d'anthologie comme on le lit partout. Histoire de la démystifier encore un peu, le 7a y est probablement mais les difficultés sont courtes (crux très à doigts sur mauvais pieds en fin de traversée puis petit pas sur réglettes franches pour remonter), le reste étant très commodes sur gouttes d'eau ultra franches (ou/et très bons pieds) dans un niveau 6a/b. On va dire que ça fait quand même plaisir de grimper cette longueur après l'avoir vue maintes fois en photos...on pourra dire qu'on y était aussi :) La suite est très belle encore mais ça ne rivalise pas avec les plus belles du Verdon à notre goût. Par contre le 1er 6c est pas facile du tout avec un équipement peu confortables (clippages trop hauts et départ du relais assez engagé). Le suivant est par contre presque rando sur boîtes à lettre franches. Vient ensuite le crux assez bloc et à méthode sur pieds surpatinés puis un pseudo 6a+ équipé très large avec un pas délicat à faire avant de clipper le premier point (très/trop haut).

Il reste ensuite encore 2 longueurs, d'abord 6b+/c et A0 (bien classe dommage qu'il y ait de l'artif) puis une grande longueur pour sortir au sommet. 6a+ qu'ils disent...la bonne blague :) Ou alors, le + est un mouvement de 6c court mais intense avec un bon blocage. La suite est tranquille sur très bonnes prises mais assez engagé...en même temps ce sont des boîtes aux lettres quasi inlachables !

Bref, une très belle voie assurément que l'on est content d'avoir parcouru mais qui ne boulverse pas le podium des plus belles du Verdon que l'on ait déjà grimpé.

Participants : Val et Mick.

 

Délire (1)

Cette fois, on y est :)

 

Délire (2)

La même dans l'autre sens.

 

Délire (3)

1er 6c, bien indécotable !

 

Délire (4)

Alors que le 2ème se fait presque en se frisant la moustache :)

 

Délire (5)

Super ambiance quasi verdonnesque... :)

 

Délire (6)

Val dans la longueur clé.

 

Délire (7)

Superbe mur orcre avant l'artif.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article

commentaires