Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 15:43
Samedi 11 octobre.

Enfin cette Bille de clown dans la poche ! :) Même si ce n'est sûrement pas la plus belle voie calcaire de France, c'est peut-être une de celle qui me faisait le plus rêver. C'est une ligne réellement fantastique au coeur de la plus belle face de Chartreuse et quasiment à l'aplomb du sommet. La face est très raide sans quasiment aucune cassure sur près de 350m. Du coup, l'ambiance est superbement aérienne...et puis la météo était parfaite ce jour ni trop chaud ni trop froide avec des couleurs automnales de rêve.
Après une marche d'approche faite partiellement de nuit pour commencer la voie avec les premiers rayons de soleil. Le jour se lève alors que la face se dévoile : ça beau être la 3ème fois que je viens dans le secteur c'est toujours aussi beau, quelle classe cette face !
Les premiers rayons viennent nous éclairer alors que l'on s'équipe, la température est douce, c'est un régal pour les yeux.
Même si je sais que c'est dans mes cordes, la raideur est impressionante et il vaut mieux ne pas trop regarder vers le haut histoire de ne pas avoir le mal des rimayes ! :)
L1 : Manu part en tête : 7a+, 50m dur dur à froid : il faudra repasser pour tout enchaîner et tout libérer bien que ce soit plutôt une difficulté de conti sur petites prises sans pas réellement abo.
L2 : 7b avec un petit toit bien bloc, la suite est bien conti avec un pas dur obligatoire. Grande ambiance déjà !
L3 : on souffle un peu, fissure-dièdre (attention à un bloc très instable à la sortie !) puis mur raide pas si facile. 6b+
L4 : superbe. Départ en 6b assez engagé en dülfer puis dalle et surplomb en 6c bien protégé.
L5 : superbe toujours ! Mur raide, dièdre. 6c court sinon 6b.
L6 : majeur ! Longueur en diagonale vers la gauche pas abo mis à part un pas vraiment dur et bloc et quasi obligatoire. Grosse conti. 7b un pas sinon 6c/7a. Il vaut mieux mainteant sortir par le haut, une retraite serait un peu compliquée !
L7 : mur raide en rocher jaune un peu croustillant pas trop dur puis un pas vraiment délicat et athlétique (j'ai pas tout compris !) dans un bombé. Fin plus facile mais engagée. 7a+
L8 : 6a+ ! Théoriquement je pensais me reposer un peu, mais ça engage sec entre le 1er et le 2ème point (8m) : du coup on use cette fois les neurones, en tête !
L9 : première moitié démente, un régal avec un mur à trous raide (6c pas trop dur), la suite est plus décousue mais reste agréable.
L10 : série de surplombs en diagonale à gauche. Gros 6c de conti assez malcommode, 2 points d'artif qui paraît-il passe en 7b (même pas essayer !) et surtout un pas dur bien expo pour choper le 1er point d'artif au dessus d'une vire : un peu n'imp au niveau de l'équipement ! Arrivée sur le plateau à quelques mètres du sommet ! Bien vidé mais très heureux de ce grand voyage dans une telle face !
L'équipement est quasiment irréprocchable et très bon malgré le pas de 6b+/6c expo dans L10. 6c obligatoire dans au moins 3 longueurs >> L2, L6 et L10 (voire peut-être un poil plus dans L6 sur un pas).
Retour en 4 rappels par Brumes d'été très commodes et rapide, on doit même pouvoir éviter de monter les chaussures ou les tongues ! :)
Quelques prises à tiroir dans L1, et L7 notamment mais globalement le rocher est très bon voire excellent et très compacte dans pas mal de longueurs.

Participants : Manu et Mick.

                                                       Premiers rayons : des couleurs flamboyantes pour L1.

                                                                  La même mais vue du haut. (photo Manu)

                                       L2 toujours bien raide ou déversante : les bras chauffent ! (photo Manu)

                                                                 L2 toujours et déjà un bon gaz...

                                                                 L4 : début en 6b assez engagé.

                                                                        L5 : un mur gris splendide !

                                                                      Au départ de L6. (photo Manu)

                                             L6 : grande ambiance au relais et une longueur vraiment majeure.

                                           L7 : Manu dans le bombé bien technique...enfin merdique même :)

                                                            A la sortie du crux de L7. (photo Manu)

                              L8 : 6a+ seulement mais des points pas tous proches et un rocher un peu fragile.

                                                         L9 : encore un splendide mur raide à trous

                                                 Récompense au sommet  : un coup d'oeil superbe !

Partager cet article

Repost 0

commentaires