Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre

13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 08:12

Dimanche 25 janvier.

Dernier jour dans les Calanques et toujours pas mal de mistral. On en profite donc pour aller découvrir un nouveau secteur dans le vallon de la mélette : La bougie. 

Sur le topo, ça ne paie pas de mine : de petites "grandes voies" ou de la couenne mais lorsque l'on découvre la falaise, ça en jette pas mal. C'est raide, le rocher semble magnifique et malgré la faible hauteur (70/80m max), on sent tout de suit qu'il y aura un peu d'ambiance.

Et bien ce sera un énorme coup de coeur ! Escalade technique dans un mur raide à lecture, de l'ambiance dans les secondes longueurs, rocher tout neuf (zéro trace !), (ré)équipement parfait en respectant l'engagement orginal : magique !

C'est vraiment un site à conseiller. De toute manière, on peut faire de la pub car à mon avis entre l'approche un poil longue, le ticket d'entrée un poil élevé et le style pas vraiment à la monde avec un zest d'engagement dans les voies de Guyomar / Domenech (équipement plus confort dans celles de B.Vaucher), il n'y aura jamais la foule surtout que les cotations ne sont pas vraiment flateuses !

Quelques voies parcourues : Jusqu'au bout du rêve, Mythes et limites, Jimmy le phoque et contrat moral (7a seulement ! ça passe à vue mais bon combat technique et mental !). Seul regret, on avait qu'une grosse demi-journée, il faudra donc y retourner car tout est superbe.

Partcicipants : Val et Mick.

Bougie (1)

L1 de Jusqu'au bout du rêve.

 

Bougie (2)

L2.

 

Bougie (3)

L1 de Mythes et limites.

 

Bougie (4)

L2 : pour l'instant, ça déroule mais bientôt ça va voler !

 

Bougie (5)

Jimmy le phoque...un nom bien pourri pour une voie bien chouette encore.

 

Bougie (6)

Contrat moral : ça passe non sans quelques tremblements du mollet :)

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article
8 février 2015 7 08 /02 /février /2015 20:27

Samedi 24 janvier.

Pas mal d'hésitations ce matin vu le mistral annoncé en cours de journée, mais pour changer des classiques Oule, Eissadon, Devenson and co, on se laisse tenter pour retourner au Crêt même si l'abri au mistral n'y est pas totale.

On commence par une ancienne voie rééquipée et remis au goût du jour : Vénus. 3 grandes longueurs pour une escalade très belle et assez atypique pour le secteur (fissures et même un peu de dévers en rocher marron). Le niveau n'est pas extrême mais l'équipement est assez engagé voire un peu expo par endroit quoique fort bien placé. Il vaut mieux maîtriser le niveau et ne pas voler n'importe où. Sans forcément critiquer le très bon travail de rééquipement qui est fait dans les Calanques depuis quelques années, je trouve que vu le niveau de la voie (et l'ambiance de la falaise : Les voies du Crêt ne sont quand même pas des "challenges" en terme de difficulté), les points sont quand même parfois un peu abusément loin. Sans compter que prendre un vol de 10m dans un mur vertical en 7, ce n'est pas la même que dans un 6a/b qui est nettement moins vertical. Bref, il est fort probable que malgré le niveau abordable de la voie (les cotations annoncées sont justes), elle ne devienne pas classique pour autant...au moins elle ne sera pas patinée, c'est déjà ça.

On enchaîne ensuite avec Panique à Needle park dans le secteur de la ZI. C'est court mais bien classe avec des cotations bien typées années 80. Le 6c+ passe quand même à vue mais entre le froid (et oui un petit nuage associé à un max de vent a eu la bonne idée de s'inviter juste pendant la longueur clé), le rocher absolument pas marqué et la lecture difficile et bien ce "petit" 6c+ ne se sera pas laissé faire facilement...à moins que la date d'ouverture et le nom de l'ouvreur (G.Merlin) y soient pour quelquechose.

2 rappels plus tard, on est à nouveau en bas, il reste du temps et même si on est bien frigorifié, le soleil est maintenant revenu. On termine donc par quelques couennes super classe du secteur. Encore quelques petits combats dans ces voies bien typées années 80 mais le 7a+ de une poule sur un mur et le 7b du doute et la pierre passent quand même à vue. Curieusement le 7b m'a presque paru plus facile que le 7a+ qui m'aura demandé de bien puiser dans mes ressources...là encore, le nom de l'ouvreur doit sûrement y être pour quelquechose !

Participants : Val et Mick.

Crêt (1)

Vénus.

 

Crêt (2)

Vénus (L2).

 

Crêt (3)

Panique à Needle park...bonnet à la place du casque, ça caille un peu !

 

Crêt (4)

L2.

 

Crêt (5)

Quelques couennes super classes dans le mur de la ZI.

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 20:53

Vendredi 23 janvier.

Un petit week-end dans les Calanques, il y avait un bon moment que l'on n'y était pas revenu. 

Il fait beau et il y a du mistral. On hésite presque à aller couenner (c'est que les nouvelles habitudes sont tenaces :) mais finalement on se laisse tenter par un enchaînement à la Candelle. La journée est déjà bien avancée mais au moins c'est une valeur sûre, on n'est jamais déçu.

On commence par Sound Patrol. 5 longueurs 6b max. Mouais, bof. C'est quand même pas fou fou et assez décousu. Les difficultés sont à chaque fois courtes mais assez bloc. Ceci dit l'équipement est vraiment tranquille.

Petite liaison pour rejoindre le pied de la Candelle. On essaie cette fois la super central, une voie historique ré-équipée récemment. Quel plaisir ! La ligne est moins marquante que la centrale mais quelle classe ! De la super escalade avec un équipement juste parfait. Un régal. La longueur clé est bien soutenue et le 6c+ paraît tout de même un peu chiche avec un pas bien bloc en traversée.

Pour une fois (et pour éviter le ventilateur au sommet ainsi que le sac trop enconbrant), descente en 3 grands rappels ultra efficaces dans la voie au lieu de la voie normale.

Un socle un peu décevant et une deuxième voie bien classe comme souvent à la Candelle !

Participants : Val et Mick.

SSC (1)

Comme au bon vieux temps :) avec le (trop gros) sac sur le dos.

 

SSC (2)

 

SSC (3)

Attaque par Pretty woman pour changer un peu.

 

SSC (4)

L2 de la super centrale.

 

SSC (5)

Escalade grande classe dans la longueur clé.

 

SSC (6)

Val en finit avec ce 6c+ indécotable...

 

SSC (7)

Une jolie fissure technique pour finir. (L4 et L5 s'enchaîne sans soucis).

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 09:35

Et oui encore un peu de falaise même s'il faudra bien (se résigner à :) chausser les skis d'ici peu vue les platras de neige tombés cette fois.

Les conditions sont vraiment bonnes en ce moment à Seynes avec la fraîcheur revenue et ce malgré quelques résurgences. Et puis quel régal de prendre des bains de soleil vue le gris omniprésent sur la Hte Loire 

Quelques dalles pour les plus petites, Maïa qui commence à bien prendre confiance en falaise, Val qui écume les 6c/7a du coin (il va bientôt falloir forcer un peu car il ne reste plus grand chose :) et quelques jolies croix pour ma part dont la sublime Peggy la cochonne...le nom n'est pas grandiose mais quelle ligne : DEMENT ! Le plus beau 7c que j'ai grimpé probablement, tant pour la beauté du rocher que pour la qualité gestuelle...comme quoi les classiques ne sont pas classique pour rien. Mais quel effort de rési pour la cotation, le 7b+ des Moules géantes à côté a été une promenade de santé en comparaison. 

Seynes bis (1)

Lumières du soir dans Peggy la cochonne.

 

Seynes bis (2)

Leïna s'essaie aux dalles du secteur initiation.

 

Seynes bis (3)

Maïa en termine avec un 5 du secteur nouveau monde.

 

Seynes bis (4)

Au camp de base :)

 

Seynes bis (5)

Petit repérage dans les moules géantes pour Val...il manque encore un peu de bras !

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 21:37

Décembre 2014 / janvier 2015

Et oui, pour reprendre une célèbre phrase (bidon), le changement, c'est peut-être bien maintenant : moins de motivation pour le ski (ou en tout cas marre de se prendre la tête avec la nivo), des objectifs en grande voie de proximité qui se réduisent, les filles qui grandissent (ce qui permet de passer encore plus de temps ensemble dans des activités de plein air) mais aussi l'envie de progresser en falaise font que la multiplication des sorties falaises au détriment d'autres activités pourraient bien se confirmer. Même Val se met à la falaise, c'est peu dire si tout fout le camp :)

Donc, pas de de ski ni des grandes voies durant ces vacances et dernières semaines mais pas mal de falaise et quelques belles randos / crapahutes en famille. 

Le début des vacances sera marqué par la découverte de Seynes et les draperies irréelles du secteur nouveau monde : un véritable coup de coeur. Ce sera 4 jours en famille avant Noël histoire de profiter d'une douceur digne d'un mois d'octobre (il faisait trop chaud pour taper des essais à la mi-journée !).

La suite se passera dans le sud : 8 jours dans les Calanques et en Provence...vraiment magique à cette période l'année : quelles lumières avec ce soleil bien bas ! Ensuite, le retour au boulot est forcément un peu dur mais quel plaisir de passer cette période de l'année au soleil dans le sud.

Quelques jolies randos aussi : tour de la Candelle par le pas de l'oeil de verre. Un peu long mais très ludique pour les enfants à condition des les encorder ! Balade autour du Pont du Gard...ça permet de le voir sans se faire escroquer avec un péage totalement démesuré et injustifié. Pour cela, une carte IGN est nécessaire afin de repérer l'accès par le GR. Balade / couenne à la Ste Victoire dans le secteur de la paroi rouge : un peu long au niveau de l'accès avec les enfants si on veut vraiment optimiser la journée de falaise mais la balade et le cadre sont assez grandioses (ambiance vire suspendue sans grand danger pour les enfants mais avec une vue ****). Enfin, une petite grande voie facile tous les 5 : le dièdre Guem. pas de grande difficulté mais une approche ludique pour les enfants et un rocher superbement sculpté dans une dalle blanche pour grimper. Un must dans ce niveau sans aucun doute. Idéal pour une initiation quelque soit l'âge. 

Quelques jolies croix enfin :

Pas mal de 7a/b à vue. Seynes : Au nom du père, ventricule droit, symphonie du nouveau monde..., Etoile Noire : l'aventure intérieure (mais un bon combat quand même pour un 7a+ !), Pile au secteur SDF...

Et quelques jolies voies après travail. Seynes : Monocle (7b+), La vie est belle (7c+ vite plié, bien dans mon style et pas trop méchant pour la cotation me semble-t-il), Métaphysique des tubes (7c+ qui pour le coup m'aura bien résisté ! Super classe mais dans mon anti-style : bien puissant malgré le faible dévers sur mono colo peu ou pas crochetante). Etoile Noire : Le cygne noir (7b court mais très bloc), Women (7c) dans le mur du SDF. Déjà essayé au printemps mais je ne faisais pas la crux. Cette fois, ça passe assez rapidement mais ça passe limite avec des mouvements d'allonge qui me conviennent bien peu. En tout cas, quelle ligne dans ce beau mur ! Ste Victoire : 7ème ciel (petit 7c du secteur de la Paroi rouge, vite enchaîné après une montée pour poser les paires et une de repérage). Pour Val, ce sera de la rééducation active suite à une vilaine blessure au majeur gauche et pas mal de voies entre 6b et 7a dont la majorité avec un doigt bandé :). Seynes : ça chauffe (6b+ pas facile), j'ai rencontré des gens heureux (6b+ encore moins facile, bien patiné), symphonie du nouveau monde (7a super classe) Etoile noire : Golar chwin (6c majeur du secteur Blade Runner)...bref, de quoi alimenté l'envie de revenir pour d'autres projets !

A noter que le site de l'étoile noire est idéale avec les enfants : blocs, pinède pour jouer, ombre et soleil selon la température, accès rapide...les filles se sont régalées.

Participants : tous les 5.

Noël (1)

Seynes secteur du nouveau monde : le top en famille. Approche courte, vire spacieuse et voies du 4 au 9a à 50m de distance.

 

Noël (2)

Un peu de culture tout de même :)

 

Noël (3)

Tour de la Candelle.

 

Noël (4)

Pas de l'oeil de verre.

 

Noël (5)

Le beau mur du secteur Balde Runner.

 

Noël (6)

Val dans le 6c juste dément du même secteur.

 

Noël (7)

C'est parti pour le secteur Mélody.

 

Noël (8)

Noël (9)

Schtroumpfette est concentrée :)

 

Noël (10)

Dièdre Guem.

 

Noël (11)

Paroi rouge à la Ste Victoire.

 

Noël (12)

ça bulle à Seynes pendant que certains s'acharnent par 35° au soleil dans la Métaphysique des tubes :)

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 20:29

Samedi 29 novembre.

Quel retard !

Donc, on va faire vite...

2 voies avec Charlie : une très belle (les jeunes mariés), une très moyenne (de gouttes en gouttes). Pour la première, l'équipement est tip top et les cotations sont justes pour la seconde, c'est équipé banzaï et les cotations sont nimp...choisis ton camp !

Bref, si la première semble peu faite, elle vaut pourtant vraiment le coup d'aller y faire un tour, pour la seconde, on pourra avantageusement s'en abstenir. A noter quand même, la belle perf de Charlie qui flashe le 7c+ des jeunes mariés en second !

Participants : Charlie et Mick.

Omblèze Charlie (1)

On aurait peut-être dû faire cette voie avant la brouette chinoise...

 

Omblèze Charlie (2)

L1 : un 7a estampillé Piola indécotable !

 

Omblèze Charlie (3)

L3 : un 7b bien classe.

 

Omblèze Charlie (4)

Charlie serre les dents et flashe le 7c+.

 

Omblèze Charlie (5)

Un peu de fissure histoire de faire plaisir à Charlie.

 

Omblèze Charlie (6)

Du gris technique.

 

Omblèze Charlie (7)

Dernière longueur des jeunes mariés.

 

Omblèze Charlie (8)

 

Omblèze Charlie (9)

L1 de gouttes en gouttes...ça engage sévère.

 

Omblèze Charlie (10)

L3 : un 7a+ bien abo !

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 20:43

Vendredi 28 novembre.

Petite journée à Omblèze pour changer un peu. La douceur est impressionante pour la saison avec un vent de sud limite tempétueux par moment.

Ce n'était pas le programme initial mais vu l'horaire un peu tardif, on s'arrête un peu plus tôt que prévu en longeant la falaise et on essaie une voie parrallèle à Karine au Verdon : la planque des hirondelles.

5 longueurs : 6a+/b, 6a+/b, 6c, bon 7b (plutôt que le 7a+ annoncé), 6b+ (plutôt que 6c). Même si Karine est plus classe, l'ensemble est bien chouette, pas trop dur et bien équipé sauf la longueur clé vraiment pas facile pour le niveau (sacré combat en tête pour la cocher, plus que les 7b des jeunes mariés le lendemain !) et assez obligatoire (petit 7a oblig. à mon sens).

Ce n'est pas très long et on peut enchaîner facilement avec une autre voie du secteur. Pour nous, vu le départ tardif, on finira la journée en couenne avec une bonne claque dans la Boutonière et une déroulante dans la planque des hirondelles directe.

Participants : Val et Mick.

Planque (1)

Du joli gris stratifié.

 

Planque (2)

Planque (3)

Départ de L2 pour une grande longueur assez soutenue.

 

Planque (4)

L3 : 6c assez technique mais limite suréquipé.

 

Planque (5)

 

Planque (6)

L4 : départ finaud puis un crux obligatoire assez exigeant.

 

Planque (7)

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 21:07

Samedi 8 novembre.

Retour à Presles et retrouvailles avec Manu...ça faisait un bout de temps que l'on ne s'en était pas fait une ensemble. La journée est annoncée très belle, c'est l'occasion d'aller essayer la nouvelle voie de Ludo Pin : Frères de sangle à la Paroi rouge.

Pas trop d'info sur cette création très récente si ce n'est que l'on avait vu plusieurs fois L.Pin en train d'équiper cet hiver (et ça semblait plutôt classe). B.Gravier nous avait annoncé la voie comme grandiose...on verra bien !

On descend donc la rampe pour attaquer juste à droite (et quasi au même moment qu'Antoine et Léo) de Bambou. Pour nous, 8 longueurs nous attendent : 7a, 7a, 7b+, 6a+, 7b, 6c, 6c+, 7c. Autant dire que les cotations ne sont pas données globalement et si l'équipement est confortable (quelques pas de 7a oblig. sinon 6c obligatoire), il n'empêche qu'il faut se bouger dans toutes les longueurs y compris les "plus" faciles. Le 7b+ est mutant (sauf peut-être pour un Léo qui a quand même réussi à côté le 7c+ de Bambou à vue...chapeau ! :) et si le 7c est plus compréhensible il n'en est pas moins assez angoissant et très athlétique sur mauvais pieds juste en rebords d'un gros toit (ça sent bon la remontée de corde si on a la bonne idée de tomber). Bref, 2 longueurs très très dures à réussir à vue. Gros combat pour ma part pour cocher le 7b. J'ai bien failli me la coller sur quasiment tous les mouvements bien bloc dans les 5 derniers mètres. Heureusement Antoine était juste à côté pour me motiver et ça passe ! Bien content car c'est à mon sens un gros gros 7b.

Sinon la voie est superbe, ça reste un petit ton en dessous de Bambou en terme de beauté. Dans tous les cas, la ligne est bien trouvée et se déroule de manière presque indépendante sur toute la falaise. Il est fort à parier qu'elle devienne relativement classique.

Participants : Manu et Mick.

FDS (1)

Manu approche du 2ème crux de L1.

 

FDS (2)

Départ sous le petit toit de L2.

 

FDS (4)

L3 : extrême !

 

FDS' (1)

L3 (Photo Antoine)

 

FDS (5)

(Photo Manu)

 

FDS (6)

Un 6a+ indécotable :)

 

FDS (7)

Manu dans le final bien bien dur de L5.

 

FDS (8)

(Photo Manu)

 

FDS (9)

L6.

 

FDS (10)

L7.

 

FDS (11)

Dernière longueur pour Manu.

 

FDS' (2)

Manu en termine avec L8 (Photo Antoine)

 

FDS (12)

(Photo Manu)

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 22:35

Samedi 1er novembre.

Dernier jour du séjour. Le retour sera bien rude après une quinzaine aussi ensoleillée. J'avais vendu une grande voie à Maïa durant le séjour, il fallait bien tenir la promesse même s'il est vrai que je n'avais pas beaucoup à me forcer !

Au départ, j'avais prévu soit l'Herbetto soit l'arête de la patte de la chèvre au grand gendarme de Félines mais en feuilletant le dernier grimper spécial Verdon, je tombe sur cette voie récente. Pas trop d'info mais en y passant quelques jours auparavant, ça semblait plutôt sympathique, c'est donc l'occasion.

9 longueurs, la moitié dans le 4 et l'autre dans le 5, une jolie vue dégagée, un rocher très beau et tout neuf, un équipement sans histoire...il est fort à parier que cette petite voie deviennent une classique. Ce sera aussi l'occasion pour Maïa de grimper pour la première fois en grande voie en tête dans les longueurs en 4.

Participants : Maïa et Mick.

Lou (1)

Tiens une mini Val :)

 

Lou (2)

 

Lou (3)

 

Lou (4)

Lou (5)

Un 4c pas pire.

Lou (6)

Lou (7)

Lou (8)

Dernière longueur : pas facile pour les petits avec des prises franches assez éloignées.

 

Lou (9)

 

 

 

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 20:29

Jeudi 30 octobre.

Dernier jour de grimpe avec Val pour ce séjour. On finira dans le Verdon, marre des bouses d'Aiglun :)

Pas forcément le programme prévu mais l'envie de profiter d'une bonne journée nous donne envie d'aller essayer une des dernières petites nouvelles et l'une des plus longues des gorges par la même occasion.

Accès par les rappels des dalles grises puis ceux du pilier des écureuils en version mort light : 50cls d'eau, 1 paquet de biscuit et pas de chaussures pour les 3 fois 5' de marche à faire...on évite ainsi le hissage sans doute pratique mais un peu longuet sachant qu'il y a quand même 12 longueurs et on grimpe léger.

L'ensemble est bien classe avec quelques longueurs d'anthologie même s'il manque un petit quelquechose pour en faire une voie majeure. L'équipement est bon mais pas toujours espacé de la même manière avec des zones suréquipées et d'autres plus obligatoires. Tout à vue (mais bon combat pour L10 en 7a la bonne blague) sauf le pas de bloc de L9 mais du coup je suis redescendu au relais pour la valider. Le départ de cette longueur est dur à vue mais finalement pas trop sévère si on sait où sont les prises. Ne pas négliger la dernière longueur et son petit 6b bien old school (avec la patine qui va bien :)

Les cotations sont étranges : faciles dans le bas et plutôt sèches dans le haut. Perso, j'aurai proposé : 6b+, 6b+, 6c/c+ (un peu morpho, plus dur pour les petits), 6c, 5c, 6a+/b, 6c, 6b/b+, 7a+, 7a+/b, 6b, 6b+. L'obligation est autour du 6c.

Participants : Val et Mick.

LPD (1)

L1.

LPD (2)

 

LPD (3)

L3.

 

LPD (4)

L4 en léger dévers bien classe.

 

LPD (5)

Petit passage par la demande...faudra bien finir par la faire quand même !

 

LPD (6)

Du gris pas si facile.

 

LPD (7)

Sur le fil d'un petit pilier...dément !

 

LPD (8)

Du gris à trous majeur.

 

LPD (9)

 

LPD (10)

Petit délayage après le crux de L9.

 

LPD (11)

Fin de L9.

 

LPD (12)

L10.

 

LPD (13)

L11.

 

LPD (14)

Dernière longueur en petit 6b...allez 6b+ parce que tu connais pas les méthodes (comprenne qui pourra :)

Repost 0
Published by Mick et Val - dans Alpinisme - Escalade
commenter cet article